Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pierre-Alain Muet - LyonMag

Pierre-Alain Muet : “me traiter de keynesien ça n’a pas de sens”

Pierre-Alain Muet - LyonMag

Pierre-Alain Muet n’est pas d’accord pour que Gérard Collomb le qualifie, dans une interview à Acteurs de l’Economie, d’économiste "keynésien classique".

Car, dans la bouche de  Gérard Collomb, être keynésien ce n’est pas un compliment : le "keynésianisme est obsolète à cause des 2000 milliards de dette publique". Pour le maire de Lyon, les économistes, qui comme Pierre Alain Muet pensent pouvoir faire de la croissance en dépensant de l’argent public, se trompent.
Ainsi mis ainsi en cause, Pierre Alain Muet réagit : "Je ne plaide pas du tout pour une politique de relance. Je dis juste que les allégements sont trop importants. 41 milliards d’allègement offerts aux entreprises c’est trop. C’est du simple bon sens (…). Le terme keynésien et la façon avec lequel Collomb l’exprime ça n’a pas de sens".

Peut-être que le maire de Lyon - qui avait lui-même fait venir Pierre Alain Muet dans son équipe du temps où il était conseiller économique du premier ministre Lionel Jospin - pourrait se retrouver sur un autre domaine de politique économique : les réformes structurelles. Gérard Collomb assure que "la seule issue est de procéder en profondeur aux réformes structurelles afin d'assainir les finances publiques".
Pierre Alain Muet, en économiste, a lui des idées concrètes en ce domaine : "la simplification de notre fiscalité est la base. Il faut supprimer les niches fiscales, il faut des impôts simples qu’on change peu et qui sont compréhensibles par tous. C’est beaucoup plus important que de raboter les prestations sociales".

Ajoutant, avant de raccrocher, que le député Thierry Mandon est actuellement chargé de proposer en ce sens des pistes au gouvernement. Espérons qu’il pensera à consulter Gérard Collomb.

@lemediapol



Tags : muet | collomb |

Commentaires 8

www.bruitdevert.fr Déposé le 21/05/2014 à 12h01  
Par www.bruitdevert.fr Citer

philenice a écrit le 21/05/2014 à 11h21

Il y a deux sortes de pleureuses:
Celles qui, au patronat, passent leur temps à réclamer des subventions ou des passe-droits, celles là on n'est pas obligé de les écouter.
Et les autres qui demandent juste que dans une économie globalisée les règles soient les mêmes pour tous en Europe, au moins, pour qu'elles ne disparaissent pas sous les coups de boutoir de concurrents avantagés.(droit du travail, fiscalité, centralisation administrative etc…)
Quant aux patrons, ne confondez pas les PDG du CAC 40 qui bien que très talentueux pensent d'abord à eux , et les patrons de PME dont 'intérêt pour l'entreprise et leur intérêt propre se confondent.

Nous sommes donc d'accord ! avec Pierre Alain MUET.

Déposé le 21/05/2014 à 11h21  
Par philenice Citer

Il y a deux sortes de pleureuses:
Celles qui, au patronat, passent leur temps à réclamer des subventions ou des passe-droits, celles là on n'est pas obligé de les écouter.
Et les autres qui demandent juste que dans une économie globalisée les règles soient les mêmes pour tous en Europe, au moins, pour qu'elles ne disparaissent pas sous les coups de boutoir de concurrents avantagés.(droit du travail, fiscalité, centralisation administrative etc…)
Quant aux patrons, ne confondez pas les PDG du CAC 40 qui bien que très talentueux pensent d'abord à eux , et les patrons de PME dont 'intérêt pour l'entreprise et leur intérêt propre se confondent.

www.bruitdevert.fr Déposé le 20/05/2014 à 22h12  
Par www.bruitdevert.fr Citer

philenice691 a écrit le 19/05/2014 à 23h00

@bruitdevert ,je regrette que vous, les socialistes, égalitaristes, altermondialistes,etc… vous vous méfiez tant de l'économie de marché, et des entrepreneurs,
Ce qui ne marche plus c'est l'économie dirigée, centralisée, uniformisée, ça fait 33 ans que ça dure et on voit ou ça nous amené.
Mais heureusement je sens un frémissement dans ce pays.
Et je rève que des gens intelligents comme vous, se détournent de leur vielles lunes idéologiques rétrogrades, et regardent la vie avec enthousiasme et optimisme.

Je crois qu'il y a un malentendu ! d'abord je ne suis pas socialiste, si tant est que vu les socialistes que nous avons actuellement au pouvoir en France ou à Lyon ce vocable veuille encore dire quelque chose. Je relève que PA Muet s'est distingué de ce consensus mou de la démocratie sociale. Par ailleurs je n'ai absolument rien contre les entrepreneurs, au contraire ! ils travaillent souvent beaucoup, prennent des risques personnels et payent des impôts...ce qui me gène ce sont les ''pleureuses du Medef" qui défendent une liberté d'entreprendre tout en demandant toujours plus à l'Etat. Ceux qui déménagent le siège de leur entreprise pour économises des impôts, ceux qui se foutent pas mal des travailleurs pour un parachute doré, bref l'argent qui ne respecte pas le travail. Je crois que sur ce sujet on serait beaucoup à être d'accord.

Déposé le 20/05/2014 à 11h17  
Par LeCanut69 Citer

Sacré Collomb, assainir les finances publiques, comme par exemple arrêter de distribuer des postes aux amis ??? Arrêter de cumuler ? Arrêter de subventionner l'OL en achetant à tout va des abonnements qu'on donne après ?

Déposé le 19/05/2014 à 23h00  
Par philenice691 Citer

@bruitdevert ,je regrette que vous, les socialistes, égalitaristes, altermondialistes,etc… vous vous méfiez tant de l'économie de marché, et des entrepreneurs,
Ce qui ne marche plus c'est l'économie dirigée, centralisée, uniformisée, ça fait 33 ans que ça dure et on voit ou ça nous amené.
Mais heureusement je sens un frémissement dans ce pays.
Et je rève que des gens intelligents comme vous, se détournent de leur vielles lunes idéologiques rétrogrades, et regardent la vie avec enthousiasme et optimisme.

www.bruitdevert.fr Déposé le 19/05/2014 à 21h00  
Par www.bruitdevert.fr Citer

@philenice. Vous êtes dans le délire du fameux théorème de Schmitt, celui-là à plus de trente ans et ne correspond à rien de vrai. Les entreprises ne cherchent pas en priorité à faire des investissements mais des bénéfices, par ailleurs les investissements réalisés sont souvent des investissements de productivité et non de production. Je maintiens le mot "offert" car c'est bien de cela qu'il s'agit. Vous reprenez l'éternel refrain du ''quand les gros auront de grosses parts, les petits auront de plus grosses miettes" mais cette musique là on voit où elle nous mène.

Déposé le 19/05/2014 à 19h23  
Par philenice Citer

@bruitdevert.fr
Pourquoi ne pas avoir offert…?
Mais parce que maintenant, après les niaiseries idéologiques des gens comme vous, l'urgence est de redonner confiance aux détenteurs de capitaux pour que les entrepreneurs talentueux trouvent des capitaux et créent des richesses , pour eux et leur associés d'abord, les salariés de leur entreprise ensuite puis l'état redistributeur en dernier ressort.

www.bruitdevert.fr Déposé le 19/05/2014 à 13h46  
Par www.bruitdevert.fr Citer

Face à l'expertise de Pierre Alain Muet, celle de Gérard Collomb semble bien faible. Non seulement les allégements de charges pour les entreprises sont trop élevées par rapport à le volonté de diminution du déficit, mais elles sont économiquement injustifiées ; pourquoi ne pas avoir offert des baisses de charges aux entreprises qui sont en concurrence sur les marchés internationaux plutôt qu'à toutes sans aucune distinction ?
Avant d'envisager des réformes structurelles peut être par ailleurs nécessaires, ne serait-il pas plus important de renforcer la lutte contre les paradis fiscaux ? Plus de 1000 milliards par an en Europe échappent à l'impôt.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.