Ayrault, Hollande, Muet, Valls : Collomb distribue les bons points et les bonnets d'âne

Ayrault, Hollande, Muet, Valls : Collomb distribue les bons points et les bonnets d'âne
François Hollande et Gérard Collomb - LyonMag

Le sénateur-maire de Lyon s'est confié à nos confrères d'Acteurs de l'Economie.

Après une première partie de son interview langue de bois consacrée au local, la seconde partie sort ce lundi et elle est davantage croustillante. Consacré au bilan de François Hollande, l'entretien devient rapidement un jeu dans lequel Gérard Collomb distribue les bons points et les bonnets d'âne.

Jean-Marc Ayrault, étonnamment, obtient les faveurs du premier magistrat lyonnais qui lui reconnait "le mérite d'avoir hâté la prise de conscience nécessaire à l'appréhension de la situation. En attestent ses efforts pour que le rapport Gallois sur la compétitivité soit retenu dans certains arbitrages. Mais l'équipe gouvernementale était partie de trop loin. En fait, c'est le projet du PS élaboré en 2012 qui sous-estimait la réalité économique."

Les mots sont plus durs pour François Hollande qui "a sans doute mal mesuré la gravité de la situation et les difficultés qui l'attendaient".

Autre fronde, pour un ancien proche cette fois-ci : Pierre-Alain Muet, économiste reconnu et député PS du Rhône. "Je ne juge pas les gens, déclare Collomb. Je constate simplement que Pierre-Alain Muet est un Keynésien classique, et qu'aujourd'hui, face aux 2 000 milliards d'euros de dette, le Keynésianisme est obsolète. La vie économique est certes, composée de cycles, et des conjonctures comme celle subie après 2008 peuvent nécessiter une politique de relance et d'intervention particulière de l'Etat. Mais aujourd'hui, avec l'endettement qui est le nôtre, on ne peut guère mener une politique de relance. La seule issue est de procéder en profondeur aux réformes structurelles afin d'assainir les finances publiques. A ce titre, je constate avec Manuel Valls un changement de style et de stratégie. Son langage de vérité et sa détermination correspondent à la situation".

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mic123 le 20/05/2014 à 10:21

que M. Collomb, qu'il parle d'autre chose mais pas d'économie et je pense que le député M. Muet économiste connu et reconnu en connait un tout petit peu plus que G. Collomb.en matière de politique économique....

Signaler Répondre

avatar
C'est l'hôpital qui se... le 20/05/2014 à 09:44

Il n'a aucun scrupule pour dépenser sans compter des millions improductifs autour du stade du copain Aulas. Il se revêtit en expert économique après avoir laisser faire ses "amis" socialistes dont il a profité. Cracher dans la soupe bien repu.

Signaler Répondre

avatar
der le 19/05/2014 à 18:14

Collomb n'a jamais été socialiste.C'est de la rigolade de dire ça.
a t'on vu Jaurès s'occuper d'un Grand Stade ?
donc il lui est facile de critiquer le ps

Signaler Répondre

avatar
www.bruitdevert.fr le 19/05/2014 à 14:00

Gérard Collomb a fait une campagne municipale "silencieuse" ; parler le moins possible, être le plus flou sur les sujets clivants...et voilà que maintenant il prend la parole pour tirer sur le Gouvernement ou le chef de l’État. Peut-être aurait-il souhaité faire partie du Gouvernement ?

Signaler Répondre

avatar
collombagé le 19/05/2014 à 13:18

Stop la fumette GéGé !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.