Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo DR

2012, année charnière pour les aéroports de Lyon

Photo DR

Après une croissance importante en 2011, les dirigeants de la plateforme de St-Exupéry ne s’emportent pas et prévoit de simples améliorations pour rester sur la bonne pente.

8.437.141 passagers en 2011, soit une augmentation de 5,7% par rapport à 2010. Philippe Bernand, le nouveau président du directoire des Aéroports de Lyon, aurait pu perdre la tête avec ses chiffres. Mais l’année 2012 ne s’annonçant pas aussi bonne : "La croissance sera modeste", tempère ainsi le responsable lyonnais. En cause : le reprise timide mais existante des vols vers le Maghreb, après les révolutions du printemps arabe, et surtout la mauvaise santé financière du premier partenaire de l’aéroport St-Exupéry, Air France. "La compagnie historique a des problèmes de restructuration importants et ils réfléchissent à améliorer leurs services sur les plateformes du sud de la France avant de s’occuper de Lyon en 2013", détaille Philippe Bernand. En clair, Air France, qui perd "1 à 2 millions d’euros par jour", changerait ses stratégies de vols. L’autre gros porteur à Lyon, EasyJet, attend le développement de son offre sur Nice et Toulouse avant d’engager 2 nouveaux avions à Lyon, ce qui porterait à 6 le nombre de d’aéronefs sur la base lyonnaise et française de la marque à bas prix. Mais pas quoi inquiéter son principal acteur régional qui prépare de son côté l’avenir. Pour tenir le cap des 8 millions de passagers (et pourquoi pas atteindre les 10 millions ?), le terminal 1, réservé aux vols internationaux et qui est associé au nouveau terminal 3 pour les vols low-cost, va se refaire une beauté. D’ici 2016, le bâtiment construit en 1975 s’agrandira avec 10.000m² de centre commercial et pourra accueillir un Airbus A380. "Avant, on casait des commerces là où c’était possible", renchérit le président, "et aujourd’hui, il est vital pour l’aéroport de se doter d’un volume profond en se développant sur un hall complet." Un projet qui est étroitement en lien avec la construction du Stade des Lumières, à Décines : "Il faut finir le terminal 1 avant le match inaugural du Grand Stade et pourquoi pas avant le match d’ouverture de l’Euro 2016", s’impose le dirigeant lyonnais.

Plus de vols et plus de connexions

A l’inverse, un autre projet devrait pour l’instant rester dans les cartons : celui de la privatisation de l’aéroport. Cela ne devrait pas se faire dans l’immédiat selon la nouvelle direction. "C’est le nouveau gouvernement  qui prendre la décision de lancer la privatisation ou non", annonce Philippe Bernand, qui indique que des discussions se poursuivent toujours entre la CCI et les collectivités locales sur ce sujet.
En attendant, les nouvelles destinations se multiplient pour la collection printemps-été 2012 : l’Espagne avec Vueling, l’Algérie avec Aigle Azur et Air Algérie, Berlin ou même la capitale islandaise Reykjavik avec WowAir. Les liaisons intercontinentales n’entrent dans l’immédiat pas dans ce plan de mandat : "Oui, il y aura de nouveau des liaisons transatlantiques à Lyon", précie Philippe Bernand devant les journalistes, "ce sera à moyen-terme, d’ici 5 ans, on y travaille. Mais on étudie aussi des liaisons avec le Moyen-Orient et vers la Chine." Lyon se serait également portée candidate pour accueillir une nouvelle porte d’entrée à la riche compagnie Emirates, qui cherche un nouveau point d’attache en Europe.



Tags : aeroport saint exupery | aeroport | philippe bernand |

Commentaires 1

Déposé le 27/03/2012 à 19h02  
Par Jef Citer

Et que compte-t-il faire pour l'accès de l'aéroport qui fait de Lyon St. Exupery, l'aéroport le plus cher d'Europe si on veut se rendre en transport en commun ( exclusivité du rhonexpress )

Ça ne plomberait pas les chiffres, surtout sur le national ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.