Adlène Hicheur jugé pour des mails planifiant des actions terroristes

Adlène Hicheur jugé pour des mails planifiant des actions terroristes
Adlène Hicheur - Photo AP - DR

Le physicien franco-algérien du CERN compare ce jeudi devant
le tribunal de Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une
entreprise terroriste au Maghreb, Aqmi.

Des échanges par mail avec des membres d’Al-Qaida Maghreb
évoquant des plans d’attentats avaient été trouvés par la DCRI. L’homme âgé de
35 ans avait été arrêté début octobre 2009 à Vienne (Isère). Domicilié dans l’Ain, il aurait
envisagé de s'en prendre au 27e Bataillon des chasseurs alpins, basé à Annecy,
dont des troupes avaient été envoyées en Afghanistan. Mais il ciblait aussi "les industries vitales de l'ennemi"
comme Total, BP ou Suez. Alors qu’il est en prison depuis deux ans et demi, ce
procès prend aujourd’hui un tout autre relief. La tuerie de Mohamed Merah à
Toulouse est passée par là et risque d’influencer la décision du tribunal. Si
les correspondances avec les organisations terroristes sont avérées, la Ligue
des Droits de l’Homme et le monde scientifique soutiennent Adlène Hicheur pour
ne pas qu’il soit jugé démesurément et qu’il endosse le rôle du bouc émissaire.

Tags :

attentat

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.