Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la danse - Photo Lyonmag.com

Dominique Hervieu : “A Lyon, la danse est un art populaire”

Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la danse - Photo Lyonmag.com

Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la danse de Lyon, était ce vendredi, l’invitée de Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon, proposée en partenariat avec Lyonmag.com.

Dominique Hervieu succède à Guy Darmet qui lui a laissé "un bel héritage", se réjouit-elle. "Il y a un public incroyable qu’il a constitué, un public cultivé", estime-t-elle. "Arriver avec cette ferveur et cette amour de la danse partagés par un très large public… c’est énorme !", explique la directrice, "A Lyon la danse est un art populaire, donc, oui c’est un beau cadeau que m’a laissé Guy Darmet".

Si sa place est aujourd’hui faite, son arrivée à la tête de la Maison de la danse avait suscité la polémique à l’époque. En effet, Didier Deschamps, directeur du Ballet national de Lorraine, et Cornelia Albrecht, directrice générale du Tanztheater, en Allemagne, était pressentis pour le poste. Finalement, c’est Dominique Hervieu, avec l’appui de Gérard Collomb, qui l’a obtenu. "C’est plus une question de timing plutôt que d’éthique", estime-t-elle. Elle légitime sa place : "Guy Darmet connaissait très bien mon travail de chorégraphe. Il connait aussi mes valeurs pour la danse, mes valeurs de diversité, de considération du public…".

Avant d’arriver à Lyon, Dominique Hervieu  était directrice au Théâtre national de Chaillot. "Le théâtre national ne me manque pas", avoue-t-elle, "J’aime travailler directement avec les gens. Et un théâtre national a beaucoup de qualités et de possibilités mais en même temps, il y a une véritable lourdeur administrative". "Et puis surtout il manque un festival à Paris, il n’y a pas de biennale !", rigole-t-elle. Une biennale qui cette année sera placée sous le signe de la création. "La seule chose qu’il manque à Lyon c’est des artistes qui créent", explique la directrice, "donc avec mes collègues de l’opéra, des subsistances, du TNP et bien d’autres, on a mis en place des fabriques pour les créateurs". "On a orienté la biennale dans une biennale de création internationale", détaille-t-elle, "on change de dimension".

La directrice affirme qu’il y aura "plus de diversité" cette année, "il y aura un peu de théâtre, d’arts plastiques, de magie nouvelle avec des oiseaux sur scène… La danse flirt toujours avec l’art".  Pour elle, il est important "de proposer des choses populaires et en même temps quand même des étrangetés, des choses qu’on a très peu vues…".
La 15e édition de la Biennale de la danse à Lyon aura lieu du 13 au 30 septembre prochain. La programmation sur www.biennaledeladanse.com.



Tags : biennale | Biennale danse | Dominique Hervieu | danse |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.