Décès dans une rave-party : la Givordine est morte d'une overdose

Décès dans une rave-party : la Givordine est morte d'une overdose
La Givordine de 21 ans a été retrouvée morte dimanche 5 août - Photo DR

Une semaine après la mort de cette jeune femme de 21 ans, les analyses toxicologiques ont révélé la présence de stupéfiants dont de l'ecstasy.

Selon le Progrès, le Parquet de Privas a conclu à un décès accidentel survenu après une overdose. La Givordine assistait à une rave-party dans la commune de Plats en Ardèche avec une soixantaine de personnes venant de toute la région Rhône-Alpes.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
crisvanille@hotmail.com le 21/02/2015 à 00:30

elle n'est pas morte d'overdose ,elle a bien pris un cachet qui la rendu malade ,et est décédé d'une embolie pulmonaire (avec son vomi)personne dans cette putain de rêve a su la mettre en PLS.(c’était sa première rêve .sa maman.

Signaler Répondre

avatar
JCB le 16/08/2012 à 15:18
hi han a écrit le 14/08/2012 à 11h00

et bien si justement, j'ai fait quelques rave (2 ou 3) dans les bois de grenay pas loin de saint quentin fallavier y a un peu moins d'une dizaine d'années.

ce que j'y ai vu: de l'alcool à mort, de la cocaïne, de l'héroïne, des "taz", des comprimés... et quand les produits viennent à manquer, j'en ai vu sniffer des bombes d'air-sec (vous savez ce produit vendu en aerosol pour nettoyer les claviers d'ordi)

j'y ai entendu de la musique aussi (enfin...) mais c'était secondaire ça, les gens étaient surtout là pour se déchirer. j'ai entendu plein de gens parler de convivialité et foutre sur la gueule l'heure d'après pour une histoire de chien ou de coucherie...

alors peut être bien qu'en moins de de dix ans, les raves ont changé du tout au tout. permettez moi d'en douter.
ceci dit (histoire de pas passer simplement pour un anti-teuffeur) faut pas se leurer, y a pas que dans les raves qu'on trouve tous ces produits. les boites de nuits (bien que je les ai beaucoup moins fréquenté) proposent à peu près le même genre de produits, les chiens en mois et les beaufs en plus (quoi que y a des beaufs aussi en rave).

voila BIllyJoe. je suis curieux de connaitre votre vision de la rave puisque vous semblez si bien connaitre le sujet.

Merci pour ce témoignage sans complaisance

Signaler Répondre

avatar
hi han le 14/08/2012 à 11:00

et bien si justement, j'ai fait quelques rave (2 ou 3) dans les bois de grenay pas loin de saint quentin fallavier y a un peu moins d'une dizaine d'années.

ce que j'y ai vu: de l'alcool à mort, de la cocaïne, de l'héroïne, des "taz", des comprimés... et quand les produits viennent à manquer, j'en ai vu sniffer des bombes d'air-sec (vous savez ce produit vendu en aerosol pour nettoyer les claviers d'ordi)

j'y ai entendu de la musique aussi (enfin...) mais c'était secondaire ça, les gens étaient surtout là pour se déchirer. j'ai entendu plein de gens parler de convivialité et foutre sur la gueule l'heure d'après pour une histoire de chien ou de coucherie...

alors peut être bien qu'en moins de de dix ans, les raves ont changé du tout au tout. permettez moi d'en douter.
ceci dit (histoire de pas passer simplement pour un anti-teuffeur) faut pas se leurer, y a pas que dans les raves qu'on trouve tous ces produits. les boites de nuits (bien que je les ai beaucoup moins fréquenté) proposent à peu près le même genre de produits, les chiens en mois et les beaufs en plus (quoi que y a des beaufs aussi en rave).

voila BIllyJoe. je suis curieux de connaitre votre vision de la rave puisque vous semblez si bien connaitre le sujet.

Signaler Répondre

avatar
BillyJoe le 14/08/2012 à 10:36

@hi han: pour dire ce genre de chose vous ne vous êtes jamais rendu en rave party. Vous ne comprenez pas grand chose sur ce sujet.

Signaler Répondre

avatar
hi han le 13/08/2012 à 11:36

y aurait de la drogue dans les rave...? quelle surprise...
cette jeune femme est morte d'overdose? double surprise...

ce genre d'évènements attire pourtant une grande grande majorité de jeune français bien blancs et donc bien sous tout rapport... je comprends pas...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.