Trafic de Subutex : la Rhodanienne Aurore Gros-Coissy reste en prison à l'île Maurice

Trafic de Subutex : la Rhodanienne Aurore Gros-Coissy reste en prison à l'île Maurice
Aurore Gros-Coissy - DR

Le parquet de Port-Louis a reporté au 13 novembre sa décision sur une éventuelle remise en liberté sous caution.

La jeune femme de 25 ans est soupçonnée de trafic et détention de Subutex, un produit de substitution prescrit aux personnes souffrant d'addiction à la drogue, notamment l'héroïne. Aurore a été arrêtée le 19 août 2011 à l'aéroport de Plaisance à Port-Louis. Les policiers ont retrouvé dans ses bagages 1680 comprimés de Subutex cachés dans des boîtes de paquets de gâteaux. Les proches de la jeune fille assure qu'elle a été piégée par un ancien petit ami, qui l'aurait utilisée à son insu comme « mule » avant de la dénoncer. Dans un communiqué, Farid Dekhli, coordinateur national du Collectif Victimes du Subutex, appelle les autorités françaises à des actions concertées entre Paris et Port-Louis "afin de mettre un terme à ce trafic et pour résoudre les conséquences auxquelles les ressortissants Français ont à faire face par rapport aux procédures policières et de justice à Maurice".

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.