Comment encadrer les nouveaux convertis à l'islam?

Comment encadrer les nouveaux convertis à l'islam?
Photo d'illustration - LyonMag.com

C'est la question que pose Le Parisien - Aujourd'hui en France ce jeudi.

Chaque année, 4000 personnes, essentiellement des jeunes, issus de familles chrétiennes et vivant en banlieue, choisissent de se convertir à l'islam. Le quotidien s'intéresse à leur personnalité et à leurs motivations, alors que le spectre d'une menace islamiste a ressurgi en France, via la celulle démantelée dernièrement à Paris, Strasbourg et Cannes. Interrogé par le journal, Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne, détaille leur profil : ces jeunes "choisissent cette voie parce qu'ils ont côtoyé des copains musulmans et qu'ils recherchent une discipline. Ils n'ont pas fait d'études poussées, sont parfois fragiles et peuvent devenir une proie facile des salafistes. Mais ceux qui tombent dans l'islam radical sont une infime minorité". Face à cet afflux de nouveaux convertis, les autorités musulmanes s'organisent pour leur apporter un encadrement : "On leur assure une formation individuelle entre 10 heures et 20 heures pour se rendre compte s'ils savent vraiment vers quoi ils s'engagent. Ils ont besoin de présence. Et une fois convertis, ils continuent à bénéficier d'une prise en charge pour qu'ils restent équilibrés". S'assurer que cette population, parfois en rupture de ban avec la société, ne bascule pas vers l'islam extrémiste, et, à terme, la délinquance : c'est l'une des ambitions des représentants de l'islam dans le Rhône, qui souhaitent organiser une réunion nationale à Lyon courant novembre.

Tags :

islam

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Koideplus le 20/10/2012 à 20:24

avatar
Soutien à Catholique le 19/10/2012 à 17:42
yan a écrit le 19/10/2012 à 15h30

Et les femmes Françaises avec le voile intégrale. Si tu veut voir l’extrême droite prendre le pouvoir en France tu ne peut pas mieux dire.
L'histoire se répète toujours, n'oublie pas que les Français sont un peuple de révolutionnaire.

Sources sur la pratique des religions ? J'en ai si tu veux.

http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/La-France-reste-catholique-mais-moins-pratiquante-_NG_-2009-12-29-570979

http://atheisme.free.fr/Religion/Statistiques_religieuses_2.htm#2009

4.5% de messalisants (qu'on peut assimiler à très pratiquants soit un groupe déjà réduit par rapport à ceux se disant pratiquants catholiques) vs. 5% (autres religions dont l'Islam, diluée et pas uniquement constituée de pratiquants donc...). Désolé l'Islam n'est pas la religion la plus pratiquée de France, ne t'en déplaise.
Autre chose : les 2/3 des français se déclarent attachés à l'identité chrétienne, heureusement le jour où il y a plus de mosquées que d'églises n'est pas arrivé.

PS: le prosélytisme pour une religion dans un espace public laïc est illégal.

Signaler Répondre

avatar
Converti le 19/10/2012 à 15:58
yan a écrit le 19/10/2012 à 15h30

Et les femmes Françaises avec le voile intégrale. Si tu veut voir l’extrême droite prendre le pouvoir en France tu ne peut pas mieux dire.
L'histoire se répète toujours, n'oublie pas que les Français sont un peuple de révolutionnaire.

Nous sommes français et notre religion est devenue la plus pratiquée de France ne t'en déplaise. Tu n'es pas la France, tu es français au même titre que moi mais manifestement issue d'une religion minoritairement pratiquée.
C'est un fait !

Signaler Répondre

avatar
yan le 19/10/2012 à 15:30
Converti a écrit le 19/10/2012 à 10h07

En devenant la première religion pratiquée de France, il est anormal que les musulmans ne soient pas plus représentés dans les pouvoirs publics et que les mosquées ne soient pas plus nombreuses que les églises.

Et les femmes Françaises avec le voile intégrale. Si tu veut voir l’extrême droite prendre le pouvoir en France tu ne peut pas mieux dire.
L'histoire se répète toujours, n'oublie pas que les Français sont un peuple de révolutionnaire.

Signaler Répondre

avatar
Converti le 19/10/2012 à 10:07

En devenant la première religion pratiquée de France, il est anormal que les musulmans ne soient pas plus représentés dans les pouvoirs publics et que les mosquées ne soient pas plus nombreuses que les églises.

Signaler Répondre

avatar
Alain le 19/10/2012 à 08:38
Catholique a écrit le 18/10/2012 à 16h31

Ce ne sont pas les salafistes qui se manifestent par des incivilités permanentes, ce ne sont pas les salafistes qui rackettent, ce ne sont pas les salafistes qui zonent dans les cages d'escaliers, ce ne sont pas les salafistes qui trafiquent en bas des tours, ce ne sont toujours pas les salafistes qui font fi du Code de la Route, etc...
Les salafistes ont bon dos !!!
Tant que vous jouerez les bobos de panurge, on est pas prêt de régler les problèmes.

Entièrement d'accord.
Les racailles ne sont pas les salafistes.

Signaler Répondre

avatar
Jean le 18/10/2012 à 21:16

Tout est dans cet article : jeunes fragiles sans beaucoup de repères, plus ou moins minoritaires dans leur environnement, à la recherche de sens. Islam, mondialisation et déculturation semblent faire bon ménage. Et n'interrogeons pas les parents et la société sur cette perte de valeurs.

Le site de la grande mosquée de Lyon et celui de celle d'Evry proposent de se convertir à l'islam. Ce prosélytisme en dit long et devrait nous interroger.

Signaler Répondre

avatar
jm le 18/10/2012 à 17:30

L'intégration passe par des postes dans la fonction publique.

Signaler Répondre

avatar
Catholique le 18/10/2012 à 16:31

Ce ne sont pas les salafistes qui se manifestent par des incivilités permanentes, ce ne sont pas les salafistes qui rackettent, ce ne sont pas les salafistes qui zonent dans les cages d'escaliers, ce ne sont pas les salafistes qui trafiquent en bas des tours, ce ne sont toujours pas les salafistes qui font fi du Code de la Route, etc...
Les salafistes ont bon dos !!!
Tant que vous jouerez les bobos de panurge, on est pas prêt de régler les problèmes.

Signaler Répondre

avatar
john38 le 18/10/2012 à 15:46

Ne pas confondre les salafistes qui sont pour moi une secte et devraient être interdits de territoire comme toutes les autres sectes, et les musulmans modérés qui eux vivent en osmose avec les autres.

Signaler Répondre

avatar
LeDocteur le 18/10/2012 à 15:39

alors comme ça, les convertis sont des "jeunes fragiles et en difficulté" ? En echec, cherchant une discipline !

Comme si c'était un symptome de maladie mentale que de se sentir Musulman ?
Ce que les gens connaissent mal l'islam, a part a travers le terrorisme et les médias. Tres a l'école "Buissonière" en ce moment.

Signaler Répondre

avatar
Patrick le 18/10/2012 à 13:23

En leur fournissant armes et explosifs ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.