Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR

Suicides à la prison de Corbas : nouveau rassemblement le 8 décembre

Photo d'illustration - DR

Le 8 décembre est traditionnellement l'occasion, pour un collectif d'associations, de manifester devant la maison d'arrêt pour que "lumière soit faite sur les décès en détention".

Selon l'Observatoire national de la délinquance, la prison de Corbas est l'établissement en France ayant connu le plus grand nombre de suicides en 2011 (huit, au total). D'après le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, cité dans 20 Minutes vendredi matin, "Il y a dans ces nouveaux établissements pénitentiaires plus de suicides que dans les anciennes prisons. Ces structures sont déshumanisantes. Elles engendrent un isolement et une absence de lien social".
Sans s'associer à la manifestation qui aura lieu samedi après-midi, le syndicat pénitentiaire Ufap partage d'une certaine mesure ce constat. "A l'ancienne prison de Perrache, les rapports humains étaient plus fréquents entre les surveillants et les détenus, qui se croisaient ponctuellement, ne serait-ce qu'au moment de l'ouverture des grilles. On pouvait repérer le mal-être d'une personne à travers son attitude. Aujourd'hui, le fonctionnement des prisons s'est automatisé, et la technologie a fait que cette proximité se perd". Pour autant, "il ne faut pas attendre de la prison qu'elle rattrape ce que la société est incapable de rattraper", pointe-t-on au syndicat. "Le rôle d'un surveillant pénitentiaire, c'est avant tout la gestion du bon fonctionnement de son établissement : les entrées, les sorties, les incidents à gérer... Aujourd'hui, la société manque d'outils pour identifier en amont ce qui fait que les détenus, comme l'ensemble de la population, passe de plus en plus souvent à l'acte".



Tags : prison corbas |

Commentaires 5

Déposé le 14/06/2018 à 20h49  
Par Touvrai Citer

Famille de détenu. J ai conscience que il y a des victimes mais il ya aussi des détenu qui sont un père un frère une mère une sœur .vous ne pouvez pas jugée car même nous famille ne le faisons pas.

Déposé le 07/12/2012 à 19h36  
Par Lequidam Citer

Non, être en prison suppose enfreindre la loi et / ou porter préjudice à ses contemporains ; contrairement ce ne sont pas les détenus les "victimes" de la vie, tout le monde affronte les difficultés de l'existence , fort heureusement l'immense majorité de la population les assume avec courage, seuls les médiocres et les sans courage enfreignent la loi ; n'intervertissons pas l'ordre des facteurs, les délinquants ne sont pas les victimes, ce sont les coupables qui subissent le sort qu'ils ont eux même provoqué ... ayons une pensée émue pour leurs victimes ...
Alors donc leurs états d'âmes ... bof ...

Déposé le 07/12/2012 à 19h23  
Par Faites la lumière en Détentioné Citer

Lyon mag serait priez de prendre contact avec les intéresser au lieu de rabâcher les inepties des surveillants pénitentiaire!!! Pour info les anciennes prisons de Lyon (St Paul St Joseph) comptabilisaient elles aussi des taux effrayant de suicides et de morts suspectes! Donc le refrain "c'était mieux avant "l'association Faites la Lumière en Détention rejète entièrement cet argument. Si dans les dernières années le taux étaient beaucoup moins important c'était dû à la pression de l'extérieur. Nous savons ce qui ce passe sur Corbas et samedi nous viendrons publiquement le dénoncer n'en déplaise à la direction de corbas et à la DIR! Karine BERGNES Présidente de l'association F.L.D

Déposé le 07/12/2012 à 15h48  
Par Brahim Citer

Se retrouver en prison, c'est comme se retrouver à la rue, cela peut arriver à n'importe qui au gré d'accidents de la vie. Il faut garder cela en tête quand on parle des conditions de détention, et arrêter de penser que les prisons françaises surpeuplées seraient remplies de psychopathes. De nos jours, la prison est avant tout le terminus de la misère.

Déposé le 07/12/2012 à 14h43  
Par Lequidam Citer

Si ces détenus sont incarcérés, c'est qu'ils ont porté préjudice à autrui d'une manière ou d'une autre ; s'est-on interrogé sur les conséquences de leurs actes envers leurs victimes ? si cela se trouve, certaines d'entre elles se sont elles aussi suicidées ... alors qu'elles ne sont pour rien de leur situation !!!
qui plus est , ces délinquants coûtent une fortune au contribuable ...
Alors les problèmes existentiels des détenus .... bof ...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.