Fourvière : le crâne du saint était en fait celui d'une femme

Fourvière : le crâne du saint était en fait celui d'une femme
DR Google Maps

Cruelle désillusion pour le diocèse de Lyon.

Après six mois de tests menés par la police scientifique d'Ecully, à la demande du cardinal Barbarin, le crâne de Saint-Irénée a rendu son verdict : il s'agissait en fait d'une femme ayant vécu au XIe siècle. Rien à voir donc avec le deuxième évêque de Lyon qui avait officié entre le IIe et le IIIe siècle. Selon le Progrès, la "relique" était arrivée chez les carmélites de Fourvière en 2010 en provenance des archives du Carmel de Clamart. Le crâne était alors sous scellé, dans une boîte datée d'avant la Révolution. D'où l'intérêt de Philippe Barbarin de procéder à une vérification.
Le diocèse n'est toutefois pas déçu selon la Croix. Car le Carmel détient des fragments d'os normalement authentiques de Saint-Irénée. Concernant le reste du corps et son emplacement, les voies du Seigneur restent impénétrables.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Matthieu 1-34 le 05/02/2013 à 20:36

Si on lançait une étude d'authenticité sur l'ensemble des reliques chrétiennes, la grande majorité seraient fausses. Mais peu importe les morts, tant que la foi est vivante...

Signaler Répondre

avatar
ch'suis bête le 05/02/2013 à 19:42

une femme ????
quelle horreur

c'était pourtant un crâne humain non ?

mais il y a l'homme et la femme, ce sont donc deux genres différents, je croyais que depuis le mariage ppour tous, on ne distinguait plus les sexes ....

Signaler Répondre

avatar
tientien le 05/02/2013 à 16:51

Les voies oui mais ... le reste ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.