Crédit municipal de Grenoble : l'avocat lyonnais David Metaxas demande réparation pour ses clients

Crédit municipal de Grenoble : l'avocat lyonnais David Metaxas demande réparation pour ses clients
David Metaxas - LyonMag.com

C'était à l'époque le plus gros braquage jamais commis dans la région : le 15 octobre 2009, une bande de malfaiteurs s'étaient enfuis du Crédit municipal de Grenoble, emportant avec eux 3 millions d'euros.

18 mois plus tard, en avril 2011, trois hommes, soupçonnés d'appartenir au gang, avaient été arrêtés. Sauf que l'enquête a tourné au fiasco judiciaire : la cour d'appel de Lyon a conclu la semaine dernière à un non-lieu, faute de preuves suffisantes. Dans son édition de mardi, Le Progrès précise les raisons qui ont motivé les juges : ces derniers pointent un "manque de réactivité"  et des "investigations incomplètes ou vaines" , résultant notamment d'un manque de coopération entre les différents services de police en France, mais aussi en Belgique où l'enquête s'était étendue. L'une des "stars" du barreau lyonnais, Me David Metaxas, était le conseil de deux des trois accusés : il demande désormais des indemnités, en compensation des quelques mois passés en détention préventive par ses clients. "Le non-lieu était logiquement attendu, la procédure ne tenait pas, maintenant il va falloir réparer la prison infligée pour rien", déclare-t-il.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.