David Metaxas : "Dans l’affaire Neyret, je n’ai fait que mon métier : porter la robe"

David Metaxas  : "Dans l’affaire Neyret, je n’ai fait que mon métier : porter la robe"
David Metaxas - LyonMag

David Metaxas est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce lundi. L’avocat lyonnais est revenu sur l’ouverture programmée du procès de l’affaire Neyret dans lequel il comparaît.

Ils sont neuf. Neuf prévenus dans l’affaire Neyret : l’intéressé, sa femme, des voyous, des flics et un avocat : David Metaxas. Il est poursuivi pour recel de violation du secret professionnel. "Michel Neyret m’avait appris le décès d’un de mes clients à Marseille. Il m’a envoyé par e-mail le rapport d’enquête, dans le cadre d’échanges d’infos entre un policier et un avocat constitué au dossier de l’instruction", se défend David Metaxas. "Les infos que Michel Neyret m’envoie, je les ai déjà. J’étais passé complètement à autre chose. J’en ai rien à foutre de ce rapport".

Il ne se considère pas comme "ami" avec Michel Neyret, "le terme est fort. On se connaît. Et sur le plan professionnel, on était adversaires".

"Ce procès, c’est l’occasion de tordre le cou à certaines choses qui ont été dites. J’ai trop de fierté pour accepter que des clients viennent me voir pour un deal, indique l’avocat, faisant référence aux rumeurs d’un accord entre lui et Michel Neyret pour que ce dernier lui envoie des personnes interpellées. Je veux qu’ils viennent parce que je suis le meilleur. J’ai 2000 dossiers, 200 détenus. J’ai un cabinet qui est l’un des premiers en France. Et ce n’est pas parce que je fais des deals avec les policiers. Neyret, mes clients le détestent".

Entre prévenus, ca se tire dans les pattes. David Metaxas n’a pas apprécié les sorties de Gilles Guillotin, ancien numéro 2 de la PJ de Grenoble, qui disait avoir été déjà puni en étant suspendu de la police, contrairement à l’avocat qui exerçait encore. "Guillotin, il va entendre des vérités à l’audience. (…) Je ne veux pas être son procureur, mais qu’il ne soit pas le mien".

Connu pour son franc-parler, David Metaxas utilise abondamment les réseaux sociaux. "J’ai eu un moment de sincérité sur Facebook : j’ai peur. Etre prévenu devant un tribunal, ca ne m’est jamais arrivé. Je n’ai pas peur d’une condamnation, mais de comparaître".

David Metaxas demandera la relaxe dans le procès de l’affaire Neyret. "Si les magistrats sont honnêtes et sincères, s’ils font du droit, alors je serais relaxé. S’il y a une condamnation, je l’accepterais".

Pour lui, tout au long de cette affaire, il n’a "fait que (mon) métier, que porter la robe".

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pasfollelaguêpe le 02/05/2016 à 15:21

D Metaxas pas ami de M Neyret? quelle plaisanterie! Ils fréquentaient tous les deux main dans la main les établissements de nuit lyonnais et mangeaient très régulièrement les midi ensemble aux halles de Lyon. Ils avaient une vraie complicité. Pour le moment il faut se défendre et faire le canard mais après comme disait la chanson " Ah tu verras tu verras tout .......tu verras tu verras"
Personne n'est dupe!

Signaler Répondre

avatar
tyty le 02/05/2016 à 12:10

Il se défend bien !!!! évidemment c'est un avocat mdr et c'est pas le 1er de Lyon comme avocat yen à d'autre lol le mec il a même pas les chevilles qui anfle

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.