Les conseils de Gérard Collomb à François Hollande sur l'économie

Les conseils de Gérard Collomb à François Hollande sur l'économie
François Hollande et Gérard Collomb - LyonMag

Dans un entretien accordé au Monde daté de mercredi, le sénateur-maire de Lyon ne mâche pas ses mots.

"Je ne défends pas les patrons, je défends un socialisme de l'offre. Pas par une vision idéalisée de l'entreprise mais parce que si on ne stimule pas le goût de l'innovation, on ne s'en sortira pas". Pourtant selon lui, "on ne relancera pas l'économie sans un minimum d'empathie pour les entreprise", trouvant par la même occasion François Hollande trop prudent sur ce sujet.
Bien qu'il ait activement soutenu François Hollande pendant la campagne présidentielle, Gérard Collomb n'a pas hésité à souligner sa désapprobation face à certaines mesures, comme la taxe à 75%. C'est "une connerie" qu'il serait "judicieux" d'effacer, selon lui. Ajoutant même "Les grands groupes ne se plaignent pas mais je crains que certains ne fassent des arbitrages d'investissement défavorables à notre pays".
La question de la flexibilité du travail, qui fait pourtant débat à gauche, n'est plus un tabou pour lui. "Si le principal défi est la modernisation de nos entreprises, je ne comprends pas pourquoi cette expression est toujours considérée comme un gros mot à gauche".
Gardant à l'esprit l'échéance municipale qui approche, Gérard Collomb tente la comparaison avec Lyon. "Les entreprises qui viennent s'implanter sont intéressées par le savoir faire lyonnais. Elles ne disent pas 'on vient en France' mais 'on vient à Lyon.' Les Etats nation ont un peu perdu de leur pouvoir par le haut et par le bas, c'est peut être aussi ce qui explique la difficulté à construire un discours national".

X

Tags :

collomb

hollande

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jean-claude le 15/03/2013 à 21:57

Celui qui va se faire éjecter de son siège au printemps 2014 est né à Mâcon : il est devenu mégalomane, avec un syndrome de la toute puissance : regardez son séjour aux émirats arabes unis, toute ses tours qui sortent de la terre à la Part-Dieu, le luxe de partout à l'Hôteldieu à confluence, comme si nous étions englués dans une richesse quotidienne, ceux et celle s qui n'arrivent pas à joindre les 2 bouts apprécieront.... Dehors ! Dehors ! Du balai ! vite très vite...

Signaler Répondre

avatar
SCOOP le 13/03/2013 à 09:33

Le maire de Lyon donne des conseils de gestion politique au Président de la République qui participe actuellement au conclave pour l'élection du pape, selon un communiqué de l'Elysée.

Signaler Répondre

avatar
Quelle époque le 12/03/2013 à 21:44

Si Hollande suit les conseils de Collomb... sauve qui peut !!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
jm le 12/03/2013 à 19:57

Ça remue dans la lie de la misère.

Signaler Répondre

avatar
suspect le 12/03/2013 à 19:14

"socialisme de l'offre":c'est nouveau dans l'histoire du socialisme quand on sait que leur raison d'être c'est la relance par la demande et autres thèses keynésiennes;Même la droite n'a pas fait une politique de l'offre depuis des décennies...Ya t'il une stratégie pour rallier le centre?...

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 12/03/2013 à 18:09
Philippe Rovère a écrit le 12/03/2013 à 18h00

Ah ! Enfin un peu de hauteur sur le marigot politique lyonno-lyonnais où s'ébrouent la maire du premier arrondissement, emmanuel hamelin, michel havard....

mais pourquoi a t-il voter pour Hollande à la présidentielle le Collomb si ce n'était pas le bon cheval ?

Signaler Répondre

avatar
Philippe Rovère le 12/03/2013 à 18:00

Ah ! Enfin un peu de hauteur sur le marigot politique lyonno-lyonnais où s'ébrouent la maire du premier arrondissement, emmanuel hamelin, michel havard....

Signaler Répondre

avatar
Socialiste le 12/03/2013 à 17:39

Il en a gros notre Sans Aubry, tout est bon pour "casser" JFH. Le modèle lyonnais, c'est des lois spécifiques pour moi et mes copains, des musées, des centres commerciaux, des stades. Cherchez la valeur ajoutée si ce n'est dans la poche de l'oligarchie locale.

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 12/03/2013 à 17:33
tartine a écrit le 12/03/2013 à 17h08

et encore le mot "connaître" est bien trop fort

voyez CONFLUENCE,
voyez LA SOIE

c'est le désert, les commerçants se plaignent et s'en vont !

Les hôtels?, non !
Lui son monsieur Ô, Tête et bugna sous ont tout fait pour que les projets sous d'autres mandats ne se réalise pas !!

A cause d'eux, 20 ans de retard !!

Signaler Répondre

avatar
tartine le 12/03/2013 à 17:08
Keynes a écrit le 12/03/2013 à 16h38

Collomb en économie ne connaît que les centres commerciaux, les hôtels, les stades et les voyages.
Enfin partout où on doit dépenser et où lui dépense l'argent des administrés.
C'est un peu facile !

et encore le mot "connaître" est bien trop fort

voyez CONFLUENCE,
voyez LA SOIE

c'est le désert, les commerçants se plaignent et s'en vont !

Signaler Répondre

avatar
Keynes le 12/03/2013 à 16:38

Collomb en économie ne connaît que les centres commerciaux, les hôtels, les stades et les voyages.
Enfin partout où on doit dépenser et où lui dépense l'argent des administrés.
C'est un peu facile !

Signaler Répondre

avatar
tartine le 12/03/2013 à 16:29

Arrêtez de vous balader et de donner des conseils comme un pape en pâte mon pauvre mr COLON

Une lyonnaise qui aime sa ville et qui en a marre de la voir ridiculiser

Signaler Répondre

avatar
Karine le 12/03/2013 à 16:19

Il se venge, c'est tout, il la mauvaise de ne pas être au gouvernement

Signaler Répondre

avatar
Maryline le 12/03/2013 à 16:15

Merci monsieur le maire! Au moins vous avez le courage d'affirmer vos opinions sans partisanisme! Merci
Une lyonnaise qui aime sa ville.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.