Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'Urban Trail de Lyon débute dimanche - DR Lyon Urbain Trail

Urban Trail de Lyon : une course pour “voir la ville comme on ne l’a jamais vue”

L'Urban Trail de Lyon débute dimanche - DR Lyon Urbain Trail

A six jours du coup d’envoi de la sixième édition de l’Urban Trail de Lyon, une compétition qui allie le trail (la course à pied dans la nature) à la ville, Romain Houzé, chef du projet, présente l’un des événements sportifs de l’année sur Lyon.

LyonMag : Comment est née l’idée de réaliser un Urban Trail à Lyon ?
Romain Houzé : Elle est née de la manifestation Lyon Free VTT que nous organisons depuis dix ans qui est une randonnée en VTT dans les rues de Lyon. On était frustré de ne pas pouvoir utiliser toutes les capacités de la ville en termes de ruelles, de pavés ou de rues escarpées. Comme il était plus difficile de faire passer des vélos que des personnes dans ces endroits, on s’est mis d’accord pour faire le même circuit uniquement pour la course à pied.

LM : Trois parcours figurent au programme de l’Urban Trail : un de 12 km, un autre de 23 km, et un dernier de 36 km. Quelles en sont les spécificités ?
RH:
Si on compare les différents profils, le grand parcours (36 km) est une vraie montagne russe. On n’arrête pas de monter et de descendre entre les pentes de la Croix-Rousse, Sainte Foy-lès-Lyon ou Caluire. C’est un parcours qui a été réduit cette année parce qu’on voulait que les gens inscrits l’année dernière sur le 23 km puissent se lancer dedans et sauter le pas. Mais il faut reconnaître que c’est un circuit dur physiquement qui sollicite beaucoup les articulations et où il faut savoir s’économiser sur le départ. Le 23 km nécessite également de l’endurance et est idéale pour se tester. Enfin, le 12 km est un concentré de trail urbain, qui est beaucoup moins éprouvant que les deux autres parcours.

LM : La course a accueilli 6000 participants l’année dernière. Combien de participants sont inscrits pour cette édition ?
RH :
On arrive pour le moment à presque 6000 inscrits, mais on laisse les inscriptions ouvertes sur place pour les personnes souhaitant faire les plus petits parcours (12 et 23 km). Toutes les inscriptions sont ouvertes le samedi et le dimanche dans la limite des places disponibles. On bloquera les inscriptions à 6500 personnes car on souhaite éviter de causer des problèmes liés aux nuisances sonores. 6500 personnes dans la ville, à courir dans d’étroites ruelles, ça commence à faire beaucoup.

LM : Justement, est-ce que cela vous a posé des difficultés au niveau de l’organisation ?
RH :
On a eu des problèmes l’année dernière avec la mairie de Lyon. Il y avait énormément de personnes présentes, donc on a revu les parcours et les tracés de cette année pour éviter que tous les coureurs se rejoignent en même temps sur des ruelles très étroites, et on a aussi écarté les bifurcations de dernier moment.

LM : Quelles nouveautés propose cette nouvelle édition ?
RH :
Le sens par rapport au parcours de l’année dernière sera inversé. On repart sur un parcours "historique" puisque si on prend celui de 2011, on a varié d’environ 15%. Les participants pourront notamment arpenter certains passages qui n’avaient encore jamais été ouverts à l’Urban Trail.

LM : Lesquels par exemple ?
RH :
Le premier sera le passage Gonin (Lyon 1e). Après, il y a des petites modifications par rapport aux anciens parcours pour prendre un chemin à droite plutôt qu’à gauche par exemple. 

LM : Outre l’aspect "compétition", l’Urban Trail est aussi une autre manière de visiter la ville ?
RH :
Oui, c’est d’ailleurs le but de l’événement : voir la ville comme on ne l’a jamais vue. Après, c’est sûr que c’est très fatiguant. Sur le 36 km par exemple, il y a plus de 6000 marches et une vingtaine de côtes à franchir, qui font entre 50 et 150 mètres, voire un peu plus. Ce sont des montées très sèches et le fait qu’elles soient répétées fait la difficulté de l’épreuve.

LM : Qui peut participer à l’Urban Trail ?
RH :
J’aimerais dire tout le monde. Nous avons l’avantage de proposer un 12 km qui rend l’événement plus accessible. On ouvre d’ailleurs cette épreuve en "formule randonnée" qui ne sera pas chronométrée. Pour y participer, on n’a donc pas l’obligation d’avoir un certificat médical car on peut se permettre de marcher, uniquement pour visiter Lyon. Mais sinon, nous n’avons pas de barrière au niveau géographique. Notre but est de faire venir tous les Lyonnais mais aussi de faire découvrir notre belle ville aux non-Lyonnais. On a d’ailleurs plus de 85 départements représentés pour la manifestation, avec environ 60% de personnes qui ne sont pas de l’agglomération. Une centaine de personnes venant de l’étranger participeront également à l’événement.

Le départ sera donné dimanche 14 avril à 7h15 pour le 36 km, à 8h30 pour le 23 km et à 9h30 pour le 12 km de la place des Terreaux (Lyon 1e).



Tags : Urban Trail | Lyon |

Commentaires 1

Déposé le 09/04/2013 à 08h59  
Par Bicshow Citer

A faire absolument !
Guide touristique free a l'arrière du 36km

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.