Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac vont déposer plainte contre le préfet du Rhône

Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac vont déposer plainte contre le préfet du Rhône
Laura Lussaud, du CLAN et Yvan Benedetti, président de l'Oeuvre Française - LyonMag

Le conseiller municipal de Vénissieux et le conseiller
régional ont annoncé leur intention de déposer une plainte conjointe pour "injures
publique" à l’encontre de Jean-François Carenco.

Laura Lussaud, du CLAN et Alexandre Gabriac, leader des JN - LyonMag
Laura Lussaud, du CLAN et Alexandre Gabriac, leader des JN - LyonMag

"La plainte est dans les mains de notre conseil, il la déposera prochainement auprès du doyen des juges d’instruction". Une seconde plainte sera déposée, pour le même motif, contre Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique. En cause, des propos que les deux hauts fonctionnaires ont tenus dans un reportage de France 3 Rhône-Alpes.

"Ces deux sinistres individus se sont permis de nous insulter", affirme le président de l’Œuvre Française. Jean-François Carenco a en effet qualifié les manifestations des Jeunesses Nationalistes "d’imbécilités", tandis qu’Albert Doutre a, lui, parlé de "nervis" (hommes de mains, tueurs selon le Larousse), en évoquant Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac.

Plus qu’une plainte, Yvan Benedetti réserverait "une petit surprise à M. Doutre". Il aurait en effet réuni des preuves "démontrant [qu’ils font] l’objet d’une surveillance policière illégale". Affirmant même que le ministre de l’Intérieur devra peut-être lui-même s’en expliquer.

 

"Un an de présidence socialiste, un an de répression"

 

Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac se partageaient alternativement l’affiche de cette conférence de presse. Alternativement ? Car tous deux sous le coup d’un contrôle judiciaire, il leur est interdit de se voir ni même d’entrer en contact. Chacun, à tour de rôles donc, a dénoncé la répression dont fait l’objet les Jeunesses nationalistes depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande.

Et les Jeunesses Nationalistes ont fait le calcul. Depuis fin juin 2012, ils auraient fait l’objet de 108 interpellations à Lyon, auraient gagné trois procès et treize autres seraient en cours. "Il y a un décalage entre les actions que nous menons et la répression mise en place, dénonce Yvan Benedetti. Nous répondrons coup pour coup avec les moyens dont nous disposons". Loin de renoncer aux actions, ils promettent de les multiplier. Ils manifesteront notamment le 9 mai prochain place Puvis de Chavanne contre la répression. Ils prépareraient aussi une action pour la venue à Lyon de Manuel Valls et de Christiane Taubira le lundi 13 mai, "ce duo sinistre animé d’un racisme anti-blanc et anti-français".

Bien qu’il la conteste fermement, cette répression dont ils font aujourd’hui l’objet leur offre aussi une vitrine sans précédent. Alexandre Gabriac multiplient en effet les apparitions médiatiques. Canal+ lui a même consacré un sujet. "Depuis la contestation contre le mariage pour tous, on enregistre une augmentation de près de 50% de nos adhésions", avoue tout de même le conseiller régional.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
alex38 le 08/05/2013 à 19:17
rick a écrit le 08/05/2013 à 14h39

Present jeudi à Lyon 6 pour soutenir ces courageux patriotes !
Honte à tous ces laches, ces collabos qui harcèlent, agressent les rares personnes qui se battent contre les gouvernements de l'anti France !

Bravo ! J'éspère que SUPER DUPONT était présent a votre rassemblement contre l''Anti-France ! Assez de ces judeo-bolcheviques qui veulent nous interdire de manger du camembert !

Signaler Répondre

avatar
rick le 08/05/2013 à 14:39

Present jeudi à Lyon 6 pour soutenir ces courageux patriotes !
Honte à tous ces laches, ces collabos qui harcèlent, agressent les rares personnes qui se battent contre les gouvernements de l'anti France !

Signaler Répondre

avatar
les futurs mariés le 07/05/2013 à 21:28
Lucien a écrit le 07/05/2013 à 20h15

Treize procès en cours et trois gagnés ?!
Va y avoir du sport !

Après ces deux personnes sont à l'évidence dans leur droit d'agir contre un haut fonctionnaire, qui se permet des choses qu'il refuse à d'autres !

Reste une inconnue. L'étiquette syndicale et donc politique, des magistrats qui auront à trancher tous ces procès...

Ce deux-là vont bientôt annoncer leur mariage !Où vont-ils se marier ? a Vénissieux , Qui sait ?

Signaler Répondre

avatar
United Colors of Benedetton le 07/05/2013 à 21:02
Martin Vendée a écrit le 07/05/2013 à 19h30

Encore des réflexions de débiles antifa, ce genre de propos évite à l'évidence d'exprimer des arguments.

ca vous enerve que ce monsieur evoque les nazillons de 16 ans ? pourquoi ? vous avez 16 ans ?

Signaler Répondre

avatar
United Colors of Benedetton le 07/05/2013 à 21:01

En France l'apologie de crimes de guerres ou du nazisme est interdite par la loi..si nos petits fachos kyonnais se plaignent du 'systeme" ,qu'ils aillent vivre aux etats unis ou le 4eme amendement de la constitution garanti la libre expression des neo-nazis..
Personnellement je prefere les lois francaises plus restrictives qui freinent un peu la propagande de ce type de sociopathes.

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 07/05/2013 à 20:15

Treize procès en cours et trois gagnés ?!
Va y avoir du sport !

Après ces deux personnes sont à l'évidence dans leur droit d'agir contre un haut fonctionnaire, qui se permet des choses qu'il refuse à d'autres !

Reste une inconnue. L'étiquette syndicale et donc politique, des magistrats qui auront à trancher tous ces procès...

Signaler Répondre

avatar
Olivier Front le 07/05/2013 à 19:41

On peut trouver les positions de Bénédetti et Gabriac parfois excessive ssur certains sujets, mais ils ont parfaitement le droit de défendre librement leurs opinion.

On est encore en démocratie il me semble et la Police de Manuel Gaz se déshonore en persécutant les Français qui ne pensent pas comme leveut diktat socialo-kommuniste et mondialiste.

A l'instar du pitoyable préfet de police de Paris, le préfet du Rhône et son directeur de la sécurité publique sont lamentables de lâcheté et de bétise dans leurs propos.

Signaler Répondre

avatar
Martin Vendée le 07/05/2013 à 19:30

Encore des réflexions de débiles antifa, ce genre de propos évite à l'évidence d'exprimer des arguments.

Signaler Répondre

avatar
Quel comique le 07/05/2013 à 18:16

il s'est fait virer du fn bien malgre lui le gabriac...et n'a plus aucune chance d'etre reelu sans le soutien du fn.Des antifascistes ont publie ses nombreuses photos bras tendu..Il a bien tente un moment de faire croire a un photomontage des chinois du FBI ,mais il a vu que personne ne le croyait..Alors depuis il s'est reconverti en gourou pour nazillons de 16 ans..

Signaler Répondre

avatar
Antifa le 07/05/2013 à 17:51

Ils se sont bien trouvés tous les 3...

Signaler Répondre

avatar
Bordi le 07/05/2013 à 17:23

Salutations à Y. Benedetti et à A. Gabriac. Bon courage pour la suite.

Signaler Répondre

avatar
Josémurigno le 07/05/2013 à 16:49

Bravo à Gabriac ! Le vieux le pen disait qu'en France il fallait faire des usines à couilles !
Gabriac au moins il ne pense pas qu'a ses interets d'élu !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.