Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag.com

Le procès des assassins présumés du petit Amar s’ouvre ce mardi

Photo d'illustration - LyonMag.com

Quatre jeunes comparaissent devant les assises du Rhône ce mardi.

Le 13 décembre 2009, Amar, 12 ans, avait été mortellement blessé au cours d'une fusillade déclenchée par plusieurs jeunes qui se trouvaient dans une voiture dans le quartier de Mermoz (Lyon 8e). Amar était décédé durant son transfert à l'hôpital. Brice Hortefeux, le ministre de l'Intérieur de l'époque s'était déplacé deux jours plus tard à Lyon pour rencontrer la famille du jeune garçon et évoquer l'augmentation "préoccupante du port d'armes prohibées". Dans cette affaire, les principaux suspects avaient été arrêtés quelques mois plus tard.

Ainsi, quatre jeunes hommes, âgés de moins de 18 ans au moment des faits, seront jugés à partir de mardi devant les assises du Rhône. Deux sont poursuivis pour "assassinat et tentative d'assassinat" puisque un autre adolescent avait été blessé à la cuisse durant la fusillade. Les deux derniers accusés seront eux jugés pour "complicité d'assassinat et de tentative d'assassinat". L'auteur des coups de feu, aujourd'hui âgé de 22 ans, ayant tué l'adolescent, avait reconnu les faits durant sa garde à vue.

Ce procès devrait donc faire toute la lumière sur ce drame. Me Alexandre Plantevin, l'un des avocats des parties civiles, a déclaré que "les parents d'Amar attendent beaucoup de ce procès. On espère qu'il fera la lumière sur ce qu'il s'est passé, savoir qui a tiré, qui a fourni la voiture, les armes, des questions auxquelles personne n'a voulu répondre pendant trois ans".
Le verdict devrait tomber dans la soirée du 12 juin.



Tags : amar | mermoz | procès |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.