Meurtre d'Amar : 15 ans de réclusion pour l'auteur des coups de feu

Meurtre d'Amar : 15 ans de réclusion pour l'auteur des coups de feu

Les jurés n'ont pas été aussi sévères que le parquet.

Les réquisitions demandaient 20 ans de réclusion criminelle pour le principal accusé, mais la cour d'assises l'a condamné à 15 ans de prison.
Les faits avaient d'abord été requalifiés en violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner.

La cour d'assises des mineurs du Rhône a rendu son verdict mercredi soir. Le jeune homme de 23 ans avait reconnu dès sa garde à vue avoir tiré les coups de feu ayant entrainé la mort du petit Amar, 12 ans.
 Les trois coaccusés ont aussi écopé de peines plus faibles que ce que demandait le parquet : cinq ans contre les dix demandés pour avoir participé à cette expédition punitive, huit ans au lieu de quinze pour le propriétaire de la voiture. Tous deux condamnés pour complicité de coups mortels. Le dernier, soupçonné d'avoir apporté une kalachnikov a lui été acquitté.

En décembre 2009 à Lyon, la fusillade était partie d'une banale altercation entre jeunes. Deux adolescentes de Bron avaient été importunées par un groupe de jeunes alors qu'elles venaient acheter des cigarettes dans un bureau de tabac du quartier Mermoz.
Les trois individus condamnés étaient revenus quelques heures plus tard, armés d'un fusil à pompe et avaient ouvert le feu sur les jeunes qui avaient importuné les jeunes filles. Le petit Amar, qui passait par là avait été mortellement touché par plusieurs balles.

Tags :

amar

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jo le 13/06/2013 à 13:23

AUCUNE PITIE POUR CES VOYOUX. ILS SONT TOUS AUSSI COUPABLES QUE L AUTEUR DES COUPS MORTELLES, ILS ETAIENTS ENSEMBLE. PAUVRE GAMIN QUI ALLAIT ACHETER DES BONBONS. ILS NE LUI ONT PAS DONNE DE CHANCES. ENFERMER LES A VIE. ON NE MEURT PAS A 15 ANS EN FRANCE EN ALLANT CHERCHER DES BONBONS. PRISON A PERPETUITE SANS DECOMPRESSION DE PEINE.
UNE VIE POUR UNE VIE.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.