Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Intimité : 355 000 Rhônalpins vivent dans un logement suroccupé

Photo d'illustration - LyonMag

L'Insee, au terme de son enquête annuelle du recensement 2010, s'est penchée sur la suroccupation des logements dans la région Rhône-Alpes.

Le but est de mesurer le degré d'intimité que peut avoir une personne dans son logement, à partir du moment qu'il fait partie d'un ménage de deux personnes ou plus. Et le constat est sévère, 6,8% des Rhônalpins rentrant dans cette catégorie habitent dans un logement suroccupé, soit 355 000 personnes dans 96 000 logements.

Rhône-Alpes se classe mieux que la moyenne nationale mais moins bien que celle de la France provinciale. Le chiffre connaît toutefois une baisse annuelle depuis 1999 qui s'explique par la diminution de la moyenne de personnes dans un ménage français. C'est le Rhône qui fait office de vilain petit canard. Son taux de suroccupation de 7,9% le classe au-dessus de la moyenne nationale. Un chiffre qui s'explique par la présence de Lyon et Villeurbanne, les zones urbaines étant bien plus propices à ce phénomène que les zones rurales de la Drôme ou de l'Ardèche.

Le chiffre annoncé par l'Insee pourrait connaître une importante augmentation si le cas des 893 000 personnes vivant seules était pris en compte. Or la superficie de leur logement, donnée obligatoire pour effectuer le calcul, n'est pas collectée lors du recensement.



Tags : suroccupation | logement |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.