Affaire Cahuzac : Georges Fenech montre les dents - VIDEO

Affaire Cahuzac : Georges Fenech montre les dents - VIDEO
Georges Fenech - Capture d'écran LCP

Ambiance tendue mardi à la Commission parlementaire où Jérôme Cahuzac
s’expliquait pour la deuxième fois sur l’affaire de son compte en
Suisse.

L’ancien ministre du Budget a déclaré ne pas se souvenir de la tenue d’une réunion à l’Elysée le 16 janvier dernier en présence du président de la République et du Premier ministre. Une entrevue qui n’avait pas été mentionnée par Jérôme Cahuzac lors de sa première audition, mais qui a été reconnue depuis par Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie, lui aussi interrogé par la Commission d’enquête.

"Nous sommes sous le coup de la loi pénale"

Cette ligne de défense, qui a particulièrement agacé les membres de l’opposition, a donné lieu à de vifs échanges, notamment avec Georges Fenech. Pour le député de Rhône, "c’est une démonstration flagrante d’un mensonge lors de la première audition", citant les détails que Pierre Moscovici avait racontés de la rencontre du 16 janvier.
"Ca ne s’invente pas !"
a répété l’ancien candidat à la primaire UMP à Lyon. "Vous vous refugiez derrière une perte de mémoire, ça ne peut pas nous satisfaire. Nous sommes sur du sérieux", a-t-il continué avant de demander à ce que Jean-Marc Ayrault soit à son tour entendu par la Commission d’enquête "puisque vous ne voulez pas vous souvenir".

Les interrogatoires est un domaine que Georges Fenech connaît bien et l’ancien magistrat n’a pas manqué de rappeler à Jérôme Cahuzac les risques qu’il encourt en cas de mensonge devant les parlementaires. "Je vous demande monsieur Cahuzac de bien peser vos déclarations car nous sommes sur le coup de la loi pénale, du faux témoignage. Il est encore temps pour vous de revenir dans une réalité".
Mais Jérôme Cahuzac, impassible, ne s’est pas laissé impressionner. "Ni l’ironie, ni la menace ne me feront dire ce dont je ne me souviens pas", lui a rétorqué l’ancien ministre du Budget. Une réponse qui n’a pas été du tout au goût du député du Rhône. "Je n’accepte pas que vous me parliez sur ce ton. Ce n’est pas une menace, c’est un rappel à vos obligations M. Cahuzac", s’est-il emporté avant de se faire reprendre par le président de la commission lui demandant de rester calme. Jérôme Cahuzac, lui, a refusé une nouvelle fois d’en dire plus.

De la commission d’enquête aux plateaux télé

Après cet échange tendu, Georges Fenech a fait le tour des plateaux de télévision. Invité d’I-télé mercredi matin, il avait répondu aux questions de Soir 3 mardi sur France 3. Il a alors défendu sa manière d’interroger Jérôme Cahuzac. "Une commission d’enquête c’est pas un salon de thé. Il faut aller dans le dur. Quand vous avez une personne interrogée qui, soit souffre de troubles de mémoire, soit ment effrontément, il faut montrer de la fermeté".

Georges Fenech a un nouveau cheval de bataille : entendre Jean-Marc Ayrault. C’est ce qu’il a répété aux différents médias. "Aujourd’hui il me parait incontournable que le Premier ministre vienne s’expliquer. On a besoin de savoir s’il y a eu un dysfonctionnement voire une tentative d’étouffement. Il doit nous éclairer", a expliqué le député du Rhône avant d’entreprendre une opération séduction à l’attention du chef du gouvernement. "Je crois à sa sagesse car c’est un homme de bonne foi", a-t-il conclu.



Commision Cahuzac : un député s'agace des trous... par LeNouvelObservateur

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Denis Ribeyre 1 le 25/07/2013 à 16:36

A quand une commission d'enquête sur le non lieu prononcé pour l'assassinat du juge Renaud ?

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 25/07/2013 à 13:44

avatar
Ex socialo le 25/07/2013 à 13:09

C est drôle mais il faut rappeller que Cahuzac est SOCIALISTE comme Collomb .

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 25/07/2013 à 10:18

Quelle poudre aux yeux, pourquoi n'interroge t-il pas E.Woerth qui était parfaitement au courant des comptes de Cahusac ? S'ils veulent en faire une simple affaire politique, qu'ils sachent qu'on s'est déjà fait notre opinion.

Signaler Répondre

avatar
RB le 24/07/2013 à 12:55

Il ne montre pas les dents.
Il fait sous boulot de député et de citoyen engagé, tout simplement !

Pour avoir regardé l'intégralité de cette deuxième audition du socialiste menteur public.
J'ai trouvé les députés de l'opposition excellents. Pour moi cela a été une découverte !

Dommage qu'au plan national et local, l'ump ne soit pas représenté par ces personnes.

En parlant du local, mais ou est donc passé le candidat opposant ?! mdr

Signaler Répondre

avatar
AlainM le 24/07/2013 à 11:26

L'intégralité des questions de Georges Fenech sur Youtube :
http://youtu.be/QGZzpKvhhEQ

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.