Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rafael Correa - DR

Le président de l’Equateur attendu à Lyon vendredi

Rafael Correa - DR

Rafael Correa sera reçu par Gérard Collomb ce vendredi après-midi sur le perron de l'Hôtel de Ville de Lyon.

Le président équatorien sera en visite officielle en France depuis mercredi, il rencontrera notamment son homologue François Hollande mais aussi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, les présidents du Sénat et de l'Assemblée, les maires de Paris et donc de Lyon. Rafael Correa donnera une conférence à la Sorbonne et rencontrera des entrepreneurs.

Elu depuis 2007 à la tête du pays sud-américain, Rafael Correa verra son dernier mandat se conclure en 2017. Une visite lyonnaise qui intervient quelques jours après celle de Choummaly Sayasone, président du Laos.



Tags : rafael correa | collomb |

Commentaires 4

Déposé le 14/11/2013 à 12h47  
Par jfc Citer

Gerald raconte n'importe quoi et des mensonges
Correa n'a rien à voir avec Chavez. la pauvreté a reculé de manière significative. C'est le pays d'Amérique latine qui a fait le plus reculé les inégalités, qui est entrain de mettre en place une politique d'enseignement supérieur et de recherche des plus innovantes et une politique publique pour créer une industrie nationale

Même Le figaro le reconnait

Déposé le 14/11/2013 à 12h02  
Par Gerald Citer

Les éloges rendus par une bonne partie de la gauche française au Président Correa ne reflète en rien les réalités du pays, certes le système de redistribution inspiré de Chavez ou Lula a permis le renforcement d’une petite classe moyenne urbaine, mais cela n’est rien par rapport aux bénéfices réalisés par les oligarchies du pays qui n’ont fait que se renforcer. Par contre les populations rurales et en particulier les populations indigènes sont de plus en plus pauvres. La politique économique est entièrement tournée vers l’extractivisme pétrolier et minier, ainsi que le développement des monocultures industrielles, cette politique est absolument dramatique au niveau social et environnemental. Comme son voisin le Pérou, l’Equateur commence à dépendre des importations de produit alimentaire. La politique extractiviste menée par le gouvernement est renforcée par tout un ensemble de procédures visant à imposer les vues du gouvernement, militarisation des zones en conflit à cause de l’exploitation minière ou pétrolière, criminalisation des protestations, suppression des consultations préalables, limitations des accès aux grands médias pour les opposants, décret 16 visant à contrôler les associations et les organisations, contrôle des réseaux sociaux, etc.. Dans sa conférence, Monsieur Correa voulait nous faire croire qu’il était indépendant du système financier international, rien n’est plus faux, l’Equateur est maintenant endetté à hauteur de 9 milliards de dollars (600 dollars par citoyen) vis-à-vis de la Chine.

Déposé le 08/11/2013 à 15h21  
Par JFC Citer

Mais pourquoi Collomb qui se fout de l'Equateur ?et qui est un social ultra libéral au contraire de Correa , altermondialiste et qui a les meilleurs résultats économiques avec le Brésil

Le Conseil régional Rhône Alpes a voté 150 000.€ au projet Yasuni de l'Equateur et c'est Collomb qui reçoit Correa ....scandaleux

Déposé le 07/11/2013 à 18h29  
Par équateurback Citer

On s'en fout !!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.