Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Clash Collomb/Perrin-Gilbert : un avant-goût de la campagne ?

Malgré les rumeurs de divorce consommé, les deux personnalités politiques s’étaient toujours refusées à entrer frontalement en guerre.

Il semble que cette ligne jaune ait finalement été dépassée cette semaine entre Gérard Collomb et son ancienne protégée, Nathalie Perrin-Gilbert. Pour la première fois, le sénateur-maire de Lyon a consacré une partie majeure d’une conférence de presse à démolir les critiques de la maire du 1er arrondissement.

Le contexte
Mardi soir, un rassemblement de plus de 300 personnes tente de réquisitionner le collège Truffaut pour attirer l’attention sur le sort des familles expulsées et qui dorment dehors. Selon les manifestants, les bâtiments publics peuvent et doivent servir à cela. Rapidement dépassées, les forces de l’ordre ont usé de leur gaz lacrymogène. NPG, qui participait au rassemblement, en a notamment fait les frais. La candidate GRAM aux prochaines municipales a ensuite commenté la scène sur Facebook : "Messieurs les Sénateur Maire de Lyon et Préfet du Rhône, les gaz lacrymogènes.. c'est un peu court comme arguments politiques".

La réaction disproportionnée

Visiblement remonté, le maire de Lyon a donc réagi avec force. Pour sa conférence de presse sur le budget de la Ville voté vendredi, le listing est resserré, "on craint une infiltration", reconnaît-on à l’accueil alors qu’une nouvelle manifestation est prévue dans la soirée, cette fois devant l’Hôtel place de la Comédie.
Avec tous les représentants de la majorité conviés au premier rang, Gérard Collomb tenait à mettre plus que jamais sa rivale à l’écart : "Je comprends que les gens soient extrêmement sensibles au problème du logement. Mais je comprend moins que cela soit instrumentalisé par des élus. Ces mêmes élus qui n’ont pas montré une très grande appétence pour ce sujet durant ces six dernières années. (…) Je trouve irresponsable qu’on en appelle à occuper des locaux qui sont en devenir. Soit on fait une action réfléchie avec l’ensemble des partenaires, soit on fait de l’agitation politique en préparation des échéances électorales et c’est indigne d’une élue", annonce Collomb, posant les bases.
S’en suit un long auto-bilan de la politique de la Ville et du Grand Lyon en matière de logement ("Qu’on me dise en France où en France une ville a fait mieux que Lyon en matière de logement").
Cerise sur le gâteau, les communiqués distribués durant la conférence. Ainsi le GAEC, les communistes et le groupe Lyon Ecologie approuvent les propos de Collomb. Quant à huit élus du 1er arrondissement, Gilles Buna en tête, ils demandent sans sourciller la démission de NPG pour avoir été "impliquée dans ces débordements".

Alors la manifestation de mardi a-t-elle été récupérée par Nathalie Perrin-Gilbert comme le dénoncent la majorité socialiste et quelques partenaires de la gauche ?
Courriers à l’appui, la maire prouve en tout cas que le sujet la concerne depuis le début du mois. Elle a fait parvenir à la rédaction de LyonMag plusieurs courriels envoyés directement à Gérard Collomb, ses collaborateurs et les services de la préfecture. A l’intérieur, elle les informe de la situation de deux familles roumaines à la rue. Elle va même jusqu’à évoquer le 4 décembre la possible réquisition de Truffaut, libre depuis la dernière rentrée. Ces courriers sont restés sans réponse.
Si son gazage, volontaire ou involontaire, lui sert forcément à quelques semaines du premier tour des municipales, il est osé de la taxer de récupération désintéressée.

Cet épisode marque en tout cas une nouvelle évolution dans la relation Collomb/Perrin-Gilbert. Le maire de Lyon jouait jusque-là la carte du désintérêt feinté. Avec cette cabale lancée par la majorité et la possibilité d'une exclusion du Parti Socialiste engagée par David Kimelfeld, le premier magistrat de Lyon semble finalement décidé à prendre en considération les doléances de sa maire du 1er. Et à les annihiler.



Tags : collomb | perrin gilbert | municipales lyon |

Commentaires 20

Déposé le 25/12/2013 à 07h26  
Par Casel Minor Citer

Ca vole très bas…

Déposé le 23/12/2013 à 09h08  
Par valromé Citer

Basse1 a écrit le 19/12/2013 à 14h49

"on comprend mieux pourquoi le 1er est l’arrondissement qui progresse le moins dans une ville qui change tant, il est vrai que pour que la ville avance il faut des élus présents qui défendent leurs dossiers, mais quid des projets et de la première élue dans le 1er ? Pour être de gauche il ne suffit pas de le proclamer devant la presse, ça doit se traduire chaque jour sur le terrain"

C'est encore plus vrai pour son ex-mentor, Collombssss.

Franchement, Perrin-Gilbert est quand même plus à gauche que notre centriste de maire. On ne peux pas lui repprocher cela. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ne sont plus copains. Elle défends ses idées, lui son siège, ses émoluments et ses prérogatives.

Nous assistons aux échanges entre deux professionnels de la politique à LYON qui ne cherchent qu'une chose: maintenir leurs salaires en conservant leurs postes...
En plus, deux personnalités de gauche qui ne souhaitent qu'une chose , c'est qu'on parle d'elles!!!!
Trop drôle !!!!
Et dire que nous en sommes qu'au début...

Déposé le 19/12/2013 à 21h12  
Par citoyen du 1er Citer

Madame le maire,

Soyez responsable et digne de votre fonction: démissionnez!

Vous en êtes incapable bien entendu...

Déposé le 19/12/2013 à 14h49  
Par Basse1 Citer

"on comprend mieux pourquoi le 1er est l’arrondissement qui progresse le moins dans une ville qui change tant, il est vrai que pour que la ville avance il faut des élus présents qui défendent leurs dossiers, mais quid des projets et de la première élue dans le 1er ? Pour être de gauche il ne suffit pas de le proclamer devant la presse, ça doit se traduire chaque jour sur le terrain"

C'est encore plus vrai pour son ex-mentor, Collombssss.

Franchement, Perrin-Gilbert est quand même plus à gauche que notre centriste de maire. On ne peux pas lui repprocher cela. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ne sont plus copains. Elle défends ses idées, lui son siège, ses émoluments et ses prérogatives.

Déposé le 19/12/2013 à 13h52  
Par PasMieux Citer

Madame Perrin-Gilbert est passée directement d’étudiante à élue, elle n’a jamais exercé d’emploi salarié tel que nous le comprenons, par conséquent il n’est pas étonnant qu’elle ne comprenne pas la vraie vie.
Madame Perrin-Gilbert est maire depuis dix ans, c’est long dix ans … à tel point que la lassitude s’est installée et pour le coup laisse à l’abandon sa mairie, les salariés et autres élus font du mieux depuis beaucoup, beaucoup de mois. Pendant que d’autres élus font de Lyon une ville bien gérée, construisent, restructurent, font du lien social et répondent aux urgences, Madame touche des indemnités.
Madame Perrin-Gilbert se dit sensible à la situation des sans abris, mais pourquoi elle n’est pas là quand les travailleurs sociaux, les associations ou les enseignants font appel à la maire du 1er . Pourquoi n’est-elle pas là quand la presse est absente, à contrario pourquoi elle est toujours là quand la presse est présente ? En clair pour Madame Perrin-Gilbert c’est « jamais sans la presse ».
Madame Perrin-Gilbert se dit de gauche tout en s’associant à ceux qui se disant aussi de gauche maintiennent les villes qu’ils gèrent en direct dans une grande pauvreté et une majorité de leurs habitants dans la grande précarité. On comprend mieux pourquoi le 1er est l’arrondissement qui progresse le moins dans une ville qui change tant, il est vrai que pour que la ville avance il faut des élus présents qui défendent leurs dossiers, mais quid des projets et de la première élue dans le 1er ? Pour être de gauche il ne suffit pas de le proclamer devant la presse, ça doit se traduire chaque jour sur le terrain.

Déposé le 19/12/2013 à 07h52  
Par Cumulus Plancus Citer

Ils sont tous les deux trop pareils pour que l'on perde du temps sur leurs guignolades. Pendant ce temps, ils continuent à faire croire qu'ils s'occupent de Lyon...

Déposé le 19/12/2013 à 04h31   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par sam Citer

npg est inutile elle va degager en mars et plus personne n en parlera

Déposé le 18/12/2013 à 23h35  
Par c'est sûr Citer

GRANDEUR (laissons lui croire !) et DÉCADENCE

....
Il a perdu le sens des choses, à force d'être adulé par les bouffons appatés par les petits arrangements et la gamelle

Déposé le 18/12/2013 à 21h48  
Par dégout Citer

Perrin Gilbert n'avait rien à faire là hier!!!!
Pour gagner quelques voix, madame joue à la récupération politique, elle n'avait aucune intention d'aider les familles qui ce soir dorment dans le froid, elle avait même prévue son petit sérum post "gazage", ça passe mieux à la caméra surement. Quelle blague!!!
Madame, vous n'assumez rien, vous n'êtes rien, seul votre confortable fauteuil de maire vous intéresse...je comprends, plus d'une décennie dedans, on s'y habitue hein...Raté, chez nous on ne mange pas de petits fours, on ne fait pas de discours vides sur les marches d'un collège!

Déposé le 18/12/2013 à 21h36  
Par lord Citer

en quoi la réaction du maire est disproportionnée? Nous avons tout de même une belle démonstration de la récupération politique d'un sujet au combien important et sensible dans l'article. Nathalie est maire du premier, et elle s'occupe du sujet depuis...1 MOIS! (lettre à l'appuie...) laissez moi rire...
Si elle veut agir ainsi, qu'elle démissionne de son mandat, qu'elle ne se présente pas aux prochaines élection, nombre d'assos et de collectifs qui n'ont pas peur d'agir ainsi ont besoin de petites mains!!!

Déposé le 18/12/2013 à 21h31  
Par guesa Citer

Nathalie Perrin Gilbert, où étiez vous pendant que nous étions 80 habitants du 1er à débattre démocratiquement du devenir du collège truffaut? Trop occupée à vous faire mousser auprès de vos nouveaux amis de circonstances? Est ce ainsi que vous comptez diriger la ville, à coup de communication, bout de ficelles et fausses bonnes idées? Quelle déception. Vous tombez dans un abîme dans lequel je n'aurais jamais pensé vous voir disparaître.
Vous venez de gâcher les chances d'une négociation sérieuse et durable au profit d'un coup de pub mal ficelé et inutile. Vous devriez avoir honte de récupérer de tels sujet à des fins aussi basses. Aujourd'hui, je ne sais de quoi j'ai le plus honte : de la citoyenne ou de la maire. Les 2, c'est certain.

Déposé le 18/12/2013 à 20h42  
Par Gérard TROLLOMB Citer

Débarrasser Lyon de la gauche, Gérard Collomb va plus vite encore qu'il ne l'avait prévu.
Quelle efficacité !

Déposé le 18/12/2013 à 19h42  
Par Ramlo Citer

Quand je pense que cette dame était présentée comme sa dauphine. Collomb comment as tu pu te tromper à ce point?
Ah oui c'est vrai c'est un vrai socialiste

Déposé le 18/12/2013 à 19h35  
Par PLUS Citer

Collomb ne devait il pas être l'homme du rassemblement de la gauche?
Ah, j'avais oublié à Lyon COLLOMB n'est pas de gauche!

Déposé le 18/12/2013 à 19h30  
Par Citer

Je pensais qu'il n'était pas en campagne!
C'est vrai il est en campagne officieuse avec l'argent des contribuables lyonnais

Déposé le 18/12/2013 à 19h16  
Par Virez le Citer

Quand les militants socialiste auront le courage d'être socialistes, alors ils vireront Collomb, mais ce sont des militants socialistes

Déposé le 18/12/2013 à 19h06   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par trunk Citer

@ mis?re: parce que ? l'UMP (Cop?/Fillon), chez les verts (mamere, Cohn bendit, duflot, Joly, Hulot...) ? l'extr?me gauche (PCF, npa, melanchon) ou au centre (Borloo, Morin, Bayrou) ils sont tous d'accords?

Déposé le 18/12/2013 à 19h02  
Par Basse1 Citer

Et bien, il ne rigole pas avec la contestation notre maire pluriel.

Allez jusqu'à faire gazer une rivale à la mairie, socialiste comme lui qui plus est.... Plutôt totalitaire comme méthode.

Et pour se justifier, brandir un courrier des communistes et des verts alors que la semaine d'avant, il draguait les centristes....cohérent comme ligne politique

Les autres candidats sont prévenus, en cas de manifestation d'opposition, il faudra qu'elle soit discrète

Quant à notre maire pluriel, à force de faire le grand écart gauche dure / centriste pour ratisser large, il va finir pas se faire une grosse déchirure à l'électorat

Déposé le 18/12/2013 à 18h54  
Par MISERE Citer

Tout va bien au PS lyonnais, c'est comme au gouvernement, ils ne sont jamais d'accord entre eux.

Déposé le 18/12/2013 à 18h49  
Par henri Citer

Collomb n" a jamais été de gauche,, donc un affrotement avec Madame Perrin, c'est du classique

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.