Georges Fenech réclame la dissolution des Femen

Georges Fenech réclame la dissolution des Femen
Georges Fenech - LyonMag

Le député UMP du Rhône, président du groupe d'études sur les sectes à l'Assemblée Nationale, a adressé ce lundi un courrier à Serge Blisko.

Au président de la MIVILUDES, Georges Fenech a réclamé la dissolution des Femen, "mouvement d'origine ukrainienne, qui s'est enraciné en France, n'a pas hésité, en maintes occasions, à se livrer à des actions spectaculaires qui s'apparentent à des pratiques à caractère sectaire".

Celui qui figurera sur les listes de Michel Havard dans le 6e arrondissement reproche aux Femen leur "contestation violente de l'ordre social, leur contestation violente de l'ordre religieux établi, leur profanation de lieux de cultes, selon des méthodes répandues dans les mouvements satanistes, leurs menaces contre les institutions, et en particulier contre le Chef de l'Etat, leurs attaques répétées contre la laïcité...", des "actions portant une atteinte grave à l'ordre public".

Tags :

fenech

femen

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
toujours aussi vieux toujours aussi c.. le 12/02/2014 à 09:15
voireuil a écrit le 12/02/2014 à 06h54

L'UMP deviendrait-elle intelligente?!?

Il serait temps!

Non toujours aussi réactionnaire et rétrograde...

Des femmes libres qui luttent pour leur droit, la laïcité et se battent contre les dogmes religieux....

Cette vision progressiste n'a pas sa place à droite

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 12/02/2014 à 06:54

L'UMP deviendrait-elle intelligente?!?

Il serait temps!

Signaler Répondre

avatar
l'autre marc le 10/02/2014 à 20:16

Normal de dissoudre un groupuscule anti républicain, aux méthodes staliniennes. S'en prendre à des lieux de cultes, cela montre leur niveau de démocratie.

On aurait aimé que le PS et les lobbies LGBT prennent leur distance avec les FEMEN depuis longtemps. Dommage, ils auraient pu montrer leur bonne foi ! Un loupé de plus dans le camp du gouvernement.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.