Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Quais du Polar 2014 : la fréquentation a bondi de 20%

DR

Est-ce la présence de James Ellroy qui a fait que la 10e édition de Quais du Polar fut un vrai succès populaire ?

En tout cas, les organisateurs annoncent une hausse de 20% de la fréquentation sur les trois jours de festival à Lyon. Ainsi, 65 000 visiteurs ont participé aux différents évènements comme les rencontres avec les auteurs ou l'enquête (10 000 enquêteurs en herbe recensés ).
25 000 livres ont également été vendus par les libraires indépendants, Quais du Polar représentent pour certains un mois de chiffre d'affaires voire l'équivalent d'une période de Noël.

Quant à la superstar de l'édition, James Ellroy, l'auteur américain a déjà promis qu'il reviendrait l'année prochaine à Lyon, "la capitale mondiale du polar".

Les réponses de l'enquête :

Qui a tué Félix Leurat ? Où sont cachés les diamants et qui les possède aujourd'hui ? LyonMag.com (qui a aussi mis trois heures pour en arriver à bout) vous propose de découvrir la solution :

La première question consistait à savoir qui avait tué Félix Leurat. Il s'agissait de Célestin Fipp. Le nombre de lettres composant son nom était égal à celui de l'inventeur du téléphone, un indice que vous pouviez trouver sur la vitrine de la boutique Orange. Et son frère, bombardier, avait le même métier que Guignol sur la carte postale accrochée devant l'agence Air France.

La deuxième question consistait à savoir où étaient cachés les diamants. La réponse était "dans la gaine de la marionnette Gnafron". Il fallait déchiffrer le rébus ("dent la gué-noeud), faire le lien avec l'affiche de la Comédie Odéon indiquant que la gaine était celle d'une marionnette puis, grâce à la lettre H (la "clé") briser le secret des casses d'Albert : "dans la gaine du regrolleur" qui signifie cordonnier. Or Gnafron est cordonnier. CQFD.

Restait ensuite à dire qui possédait les diamants. Puisqu'ils se trouvaient dans la gaine de la marionnette Gnafron, c'est donc l'une des deux sœurs, Marinette, qui les avaient. Elle en avait hérité avec le fameux coffre laissé par sa grand-mère.




Tags : quais du polar |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.