Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cour d’assises : le mystère persiste pour le meurtre d’un jeune géorgien

Les auditions se poursuivent à la Cour d'assises du Rhône dans le cadre du meurtre d'un jeune géorgien en 2009 à Grigny. .

Le 26 juin 2009, ce Géorgien âgé de 30 ans dépose les enfants de sa compagne à l'école. Quelques minutes plus tard, il sera tué de 16 coups de couteau par un autre individu. Ce qui attire l'attention de la Cour d'assises, c'est qu'un repérage aurait été mis en place plusieurs heures avant le meurtre laissant penser à une préméditation.

Le jour du drame ce sont des voisins, intrigués par la présence insistante de deux « étrangers » à la commune qui avait flairé le drame. Les deux hommes semblaient guetter l'école où allaient les enfants. Vers 8h30, l'un des deux suspects s'était rendu chez la victime, alors que son accompagnateur attendait dehors. Quelques minutes plus tard, le trentenaire s'effondre en sang sur le pas de sa porte.

Transporté à l'hôpital, le jeune Géorgien décédera à son arrivée au centre hospitalier. Le suspect présumé interrogé aux assises affirme avoir pris la fuite au moment des faits parce qu'il était apeuré mais affirme ne pas être le meurtrier. Actuellement entendu par le juge, l'homme n'aurait pas porté les coups de couteaux à la victime, ce qui pousse la justice a accusé son complice mais des éléments restent mystérieux.

L'accusé étant peu loquace, la vérité du litige qui divisait les trois protagonistes pourrait bien ne pas voir le jour. Le procès se poursuivait ce jeudi.



Tags : géorgien | meurtre | assises | grigny |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.