Stéphane Kochoyan : "Le Jazz Day attire plus de monde à Lyon qu'à Paris"

Stéphane Kochoyan : "Le Jazz Day attire plus de monde à Lyon qu'à Paris"
Stéphane Kochoyan - LyonMag

Stéphane Kochoyan est l'invité de Ca Jazz à Lyon ce mercredi. Le directeur du festival Jazz à Vienne de Lyon est revenu sur la 3e édition du Jazz Day qui se déroule ce mercredi.

Il a évoqué le message que souhaite faire passer l'UNESCO à travers le jazz, le rôle d'Osaka, ville hôte, et du Japon dans le jazz, ce qu'il avait prévu pour Lyon et les villes du Pôle Métropolitain, l'engouement lyonnais pour l'évènement mais aussi l'ajout récent de Stevie Wonder à la programmation de Jazz à Vienne et ses explications sur le prix jugé exorbitant de certaines places.

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
P. Derathé le 01/05/2014 à 12:41

Bonjour Philoxera.

Effectivement si l'on considère que Wayne Shorter, Brad Melhdau, Tigran Hamasyan, Avishaï Cohen ou d'autres sont à ranger dans la catégorie des "seconds couteaux", alors là je suis d'accord avec vous. Néanmoins on les aura vu ou on les verra en 2014 à Lyon.

Par ailleurs quelque soit l'estime que vous pouvez avoir pour S. Kochoyan, je trouve personnellement qu'il tente de creuser le fossé qui existait entre Lyon et Vienne et que cela ne se fait en un coup de baguette magique.

Et au final la journée d'hier du 30 avril s'est extrêmement bien passé avec une belle fréquentation dans tous les lieux, une belle fête du jazz.

Salutations.

Pascal Derathé
Jazz-Rhone-Alpes.com

Signaler Répondre

avatar
Philoxera le 30/04/2014 à 10:39

Le jazz à Lyon ? Aucune grande salle ne fait venir de gens important dans l'année. 4 concerts organisés pas JAV et puis c'est tout. Alors dire que le jazz lyon est plus dynamique qu'à Paris, faut pas exagérer. Qui est ce Kochoyan ? Ah oui,le directeur de Jazz à Vienne. Pas de Lyon gros malin.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.