Réorganisation territoriale : le préfet du Rhône évoque la disparition prématurée du Conseil Général

Réorganisation territoriale : le préfet du Rhône évoque la disparition prématurée du Conseil Général
Jean-François Carenco et Michel Mercier - LyonMag

Gérard Collomb et Michel Mercier veulent-ils aller plus vite que la musique ?

Ils y pensent, a reconnu Jean-François Carenco, préfet du Rhône ce mercredi. Ce dernier a rappelé qu'au 1er janvier 2015, deux départements distincts allaient naître (le Rhône "naturel" et la Métropole de Lyon), "tout en essayant de gagner de l'argent et sans perdre d'efficacité".

Mais la suite est plus inattendue. Selon lui, le sénateur-maire de Lyon et l'ancien président du Département, à l'origine du projet, envisagent de sauter une étape. "Le débat actuel, c'est de savoir si on peut arriver directement à ce qui est prévu en 2021, à savoir la disparition du Conseil Général. Le faire pour le 1er janvier 2015, ce n'est pas compliqué. Mais on doit savoir notamment à qui confier les compétences du Conseil."

Un gain de six ans sur ce qu'a préconisé Manuel Valls lors de son discours à l'Assemblée Nationale début avril mais qui soulève de nombreuses questions auxquelles devront répondre rapidement Michel Mercier et Gérard Collomb.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jeansais le 01/05/2014 à 09:51

Copie à revoir..l'article est sommaire pas claire,peu explicite !
Lyonmag.com peux mieux faire ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.