Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Une Rhodanienne jugée à l’île Maurice ce lundi pour trafic de drogue

DR

Aurore Gros-Coissy comparait ce lundi à Port-Louis pour trafic de Subutex, considéré comme un substitut médicamenteux en France mais comme une drogue dure à l'île Maurice.

Arrêtée il y a trois ans, la jeune femme plaidera non coupable devant les juges mauriciens. C'est avec "beaucoup d'incertitudes" que la famille d'Aurore se présentera au procès selon Farid Dekhli, porte-parole de l'association Victimes Subutex France créée après l'inculpation d'Aurore.

La famille demandera l'annulation de l'affaire afin que la justice mauricienne reçoive tous les éléments manquants qui pourraient innocenter la jeune Française. A ce jour, le manque d'accords entre la justice française et la justice mauricienne n'a pas permis à tous les éléments du dossier d'arriver jusqu'à l'île. Dans le meilleur des cas, le procès sera renvoyé ; dans le pire, "Aurore risque d'être condamnée sans que son dossier ne soit complet", souligne Farid Dekhli puisque sa demande de liberté conditionnelle avait été refusée. Elle risque 30 ans de prison.

La jeune femme est toujours détenue à la prison pour femmes de Beau-Bassin. Le porte-parole de l'association confie que "les conditions d'incarcération d'Aurore se sont améliorées". Si son procès est reporté, cela permettra à la famille de changer de défense notamment en prenant un nouvel avocat.
L'association Victimes Subutex France fondée par Séline Gros-Coissy, la maman d'Aurore, mène une action de prévention pour que l'exemple de la jeune Lyonnaise serve aux autres. L'association permet également de se substituer aux institutions en tentant de faire bouger les choses plus rapidement notamment en pratiquant le lobbying.

Aurore Gros-Coissy, une mule dans l'affaire du Subutex

Aurore Gros-Coissy, 27 ans, originaire de Saint-Romain-de-Popey, est considérée comme une mule dans cette affaire de trafic de drogue. Elle avait été arrêtée le 19 août 2011 à l'aéroport de Plaisance. Les autorités mauriciennes avait retrouvé 1 680 comprimés de Subutex dans les valises de la Française. Depuis le début, Aurore prétend qu'elle n'a jamais été au courant de la présence des comprimés dans ses affaires. Selon elle, elle aurait été piégée par Tinsley Cornell, un ami de la famille. Ce Mauricien aurait dissimulé le Subutex dans un paquet de gâteau qui était destiné à sa mère. Ce dernier, ex-petit ami de la jeune fille, aurait déjà été placé en garde à vue en France et il serait suspect dans une enquête sur les trafics de drogue franco-mauriciens. La valeur marchande du Subutex détenu est estimée à 100 000 euros.



Tags : aurore gros-coissy | Subutex |

Commentaires 1

Déposé le 14/05/2014 à 17h09  
Par guyollier Citer

Les VRAIES victimes meurent, ici, à Maurice, de ce trafic. Le cachet de Subutex est revendu, dans l'île, 1 500 roupies (39 euros). Le prix à la revente de 1 680 cachets est donc de 67 200 euros, et non 100 000, soit 2,6 millions de roupies. Le salaire moyen est de 12 000 roupies (320 euros) Savez-vous que Maurice est classée à la 5e place au classement mondial de la consommation de drogue ? Et oui, l'île
paradis est beaucoup d'entre nous un enfer....
Le Subutex est un médicament de substitution pour les drogués qui veulent arrêter. Il se présente en boîte de 7 comprimés. Aurore aurait donc transporté 240 boîtes : difficile à dissimuler... Le prix de la boîte de 7 comprimés est de 3 € la boîte, soit

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.