Denis Broliquier (UDI) face à la réforme des rythmes scolaires : "Tout ça pour ça !"

Denis Broliquier (UDI) face à la réforme des rythmes scolaires : "Tout ça pour ça !"
Photo Lyonmag.com

La réforme des rythmes scolaires n'en finit pas de susciter des réactions de tous bords. Ce mercredi, c'est Denis Broliquier, maire UDI du 2e arrondissement de Lyon, qui fait publiquement part de son indignation.

Dans un communiqué, il tacle notamment Gérard Collomb, qu'il accuse d'avoir refusé de débattre sur la réforme en Conseil municipal et pendant la campagne électorale. Le sénateur-maire de Lyon aurait "attendu le dernier moment pour se prononcer. Et ses choix ne sont ni ambitieux ni novateurs".

"Gérard Collomb profite de l'assouplissement du décret Hamon pour mettre en place une simple inversion des mercredis matins et vendredis après-midi", poursuit Denis Broliquier, concédant que "le montage lyonnais n'est pas le pire mais au final, l'enfant va passer encore plus de temps à l'école. Et en plus les familles vont devoir payer un supplément. Tout ça pour ça !"

Le maire du 2e arrondissement rappelle que "tout reste à faire" en ce qui concerne les activités du vendredi après-midi. "Espérons que la précipitation dans laquelle s'organise cette réforme ne sera pas préjudiciable aux enfants", conclut-il.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Déçue le 15/05/2014 à 11:30

Broliquier n'a rien dit sur la réforme. Il ne s'est jamais associé aux Maires qui refusaient son application

Signaler Répondre

avatar
Severine le 14/05/2014 à 23:30

ce zera prjudiciable aux associations sportuves qui organisaient le lercredi des formations basket, foot etc, donc des personnes employe ps en moins! et rien sur le tarif ! exorbitant !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Le socialisme c'est pour les riches! le 14/05/2014 à 19:06

Plus c'est socialiste! Plus ça coûte aux familles! Et ça se prétend républicain!

Signaler Répondre

avatar
pipicaca le 14/05/2014 à 18:54

Je suis enseignante et je tombe des nues. Le choix d'une demi journée d'activité périscolaire est peut être la moins pire pour la gestion au quotidien et les enfants pourront plus facilement participer à des activités comme visites musées...ou autres qui demandent du temps. Mais pourquoi le vendredi après midi? pourquoi pas le mardi après midi? ce serait plus équilibré. deux jours d'affilés où les enfants travaillent le matin. Et pas deux jours d'affilés. Bref on se fera encore passé pour des faignants qui rallongent leur week end. Et les enfants? Ils passent en dernier. Et le coût en temps de crise n'importe quoi. Je pense à une phrase que j'ai entendue récemment d'un de mes proches: on a le pays et l'éducation nationale qu'on mérite. Moi je n'étais pas contre d'alléger les journées mais c'est compliqué pour que cela soit bien fait.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.