Un "péage de transit poids lourds" sur l'A47 entre Saint-Étienne et Lyon ?

Un "péage de transit poids lourds" sur l'A47 entre Saint-Étienne et Lyon ?
LyonMag

Adieu le terme "écotaxe", place désormais au "péage de transit poids lourds".

Matignon a confirmé à la mi-journée de ce dimanche les informations du quotidien Ouest France.
Ce nouveau dispositif, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 1er janvier 2015, concernerait 4000 kilomètres de routes au lieu des 15 000 initialement prévus, et les camions de plus de 3,5 tonnes. Les véhicules et matériels agricoles, les véhicules de collecte du lait, les véhicules forains et de cirque seront exonérés de ce péage. Les axes retenus dans ce projet seraient les axes de grand transit où est enregistré "un trafic supérieur à 2 500 poids lourds par jour". Une manière d'apaiser la colère des Bonnets rouges qui depuis ces derniers mois menaient de nombreuses actions.

Du côté de la région Rhône-Alpes, l'itinéraire entre Saint-Étienne et Lyon via l'A47 serait concerné par ce "péage de transit poids lourds", selon le quotidien Ouest France qui a dressé une carte de France du dispositif.
L'État devrait de nouveau faire appel à la société Ecomouv' ; cette nouvelle redevance pourrait rapporter 550 millions d'euros de recettes contre 800 millions d'euros pour l'écotaxe.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Steph le 23/06/2014 à 08:05

L'état a trouvé le moyen d'utiliser ces portiques que personne ne voulaient et qui " Nous" ont coûté une fortune. De plus, une fois que cette loi sera passée, le gouvernement pourra à sa guise augmenter cette taxe, l'étendre à d'autre véhicules et pourquoi pas même aux voitures lors de ces fameux pics de pollution !!! Les entreprises de transport répercuterons cette taxe et ce sont encore les contribuables qui payerons. Merci la gauche !!!! Et merci la droite pour tous ces radars !!!! Mais c'est pour notre sécurité...

Signaler Répondre

avatar
bob le 22/06/2014 à 20:48

Si ce péage permet de financer des infrastructures de transport en commun propres entre Lyon et saint Étienne, alors oui, trois fois oui.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.