Liberté de la presse : la police lyonnaise peut-elle placardiser les médias qui (la) gênent ?

Liberté de la presse : la police lyonnaise peut-elle placardiser les médias qui (la) gênent ?
Albert Doutre - LyonMag

Ce mardi matin, nos confrères de Lyon Capitale ont annoncé avoir été
virés d'un point presse organisé par Albert Doutre, le patron de la
Direction départemental de la sécurité publique du Rhône.

Leur tort ? Avoir relayé en premier la vidéo où l'on voyait un policier frapper à terre un jeune homme en marge de la victoire de l'Algérie-Corée du Sud dimanche 22 juin (alors même que le vrai buzz a été fait par le Nouvel Observateur en s'accaparant l'exclusivité de la vidéo). Albert Doutre en personne est intervenu pour demander à la journaliste de partir. Et pour couronner le tout, des consignes auraient été donnés au service communication de la police lyonnaise pour refuser tout dialogue avec le mensuel.
Sollicités par la rédaction, Albert Doutre et la DDSP n'ont pas souhaité répondre à nos questions.

Ce n'est pas la première fois qu'une institution coupe les ponts avec un média lyonnais, et en particulier Lyon Capitale. LyonMag a eu droit également à quelques "surprises" réservées notamment par la Ville de Lyon après l'affaire Brumm/OL de février dernier, mais sans jamais que nos journalistes soient au final empêchés de faire leur travail. Quelques années en arrière, le chef Nicolas Le Bec nous avait aussi montré la porte de son établissement du centre-ville, furieux que l'on ait relayé une citation de Jean-Michel Daclin à son sujet...

Si la police du Rhône ne souhaite plus communiquer de manière officielle avec les journalistes qui font leur travail, cela entraînera irrémédiablement une conséquence : nous irons chercher l'information ailleurs. Avec les problèmes que cela peut impliquer, sur le plan du recoupage des sources ou de la fiabilité des informations.

Il faut qu'Albert Doutre comprenne qu'il représente dans cette histoire davantage que sa propre personne. Et que si les forces de l'ordre font pression sur lui pour ne pas que leurs débordements et fautes présumés s'affichent dans la presse, il y a un véritable ménage à faire en amont dans son propre service.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
misere le 04/07/2014 à 13:08

Rien de plus normal, nous sommes sous un régime socialiste, donc de la pensée unique, avec Valls dans le rôle du dictateur!

Signaler Répondre

avatar
CRS le 02/07/2014 à 20:46

C'est pas parce que vous n'avez pas réussi à maîtriser les casseurs algériens qu'li faut s'en prendre aux médias ! la honte

Signaler Répondre

avatar
AudiA7injection le 02/07/2014 à 20:43

Lyon Capital n'a pas l'air super emballé pour votre soutien, pas un mot pour LyonMag. L'empression que les médias entre eux peuvent pa se piffré lol

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Medias/Apres-la-bavure-la-censure

Signaler Répondre

avatar
soco le 02/07/2014 à 17:51

merci pour l'info j'ai trouver les pseudo de certain f..c.A bientot.

Signaler Répondre

avatar
Decue à mort le 02/07/2014 à 13:52

Rue89Lyon vient de faire un article. Et il est nul. A ce compte là, vallait mieux ne rien faire ! On dirait presque qu'ils prennent le parti des policiers

http://www.rue89lyon.fr/2014/07/02/le-patron-de-la-police-lyonnaise-partez-je-ne-veux-plus-parler-aux-journalistes-de-lyon-capitale/

Signaler Répondre

avatar
mdr le 01/07/2014 à 22:03
Libertéegalité a écrit le 01/07/2014 à 20h03

Bravo ! Quel dommage que les autres médias n'ont pas pour habitude de faire des éditos. Un petit espoir du côté de Rue89 peut-être !

voyons ! les médias ne vont en rien "gêner" ceux qui leur votent leur niche fiscale d'exonération de 7000 euros de déduction sur leur revenu de journaliste (même si les frais sont remboursés par leur société)

Bravo à LYON CAPITALE et à LYON MAG et peut être à RUE89 pour se différencier et assurer à tous l'information investiguée autrement que le PROGRES ... mdr

Signaler Répondre

avatar
tictac le 01/07/2014 à 21:01

Absence d'autocritique, corporatisme et hypocrisie, vive les médias !

Signaler Répondre

avatar
Libertéegalité le 01/07/2014 à 20:03

Bravo ! Quel dommage que les autres médias n'ont pas pour habitude de faire des éditos. Un petit espoir du côté de Rue89 peut-être !

Signaler Répondre

avatar
Roots le 01/07/2014 à 19:01
Liberté a écrit le 01/07/2014 à 18h37

C est normal les journalistes sont tous des gauchistes et ne parlent jamais des violences faites aux flics . Par contre l extrême droite dérouille. Les algériens (foot) tout c est bien passé pour ces sites d infos . Les gauchistes qui manifestent c est bien . La droite ,manif pour tous c est une honte voilà la presse

Ca m'a l'air d'être l'article le plus gauchiste et aux ordres du monde... Sors de ta bulle pffff

http://www.lyonmag.com/article/65917/algerie-russie-la-joie-a-encore-laisse-la-place-aux-flammes-dans-le-grand-lyon

Signaler Répondre

avatar
Liberté le 01/07/2014 à 18:37

C est normal les journalistes sont tous des gauchistes et ne parlent jamais des violences faites aux flics . Par contre l extrême droite dérouille. Les algériens (foot) tout c est bien passé pour ces sites d infos . Les gauchistes qui manifestent c est bien . La droite ,manif pour tous c est une honte voilà la presse

Signaler Répondre

avatar
Beaumarchais le 01/07/2014 à 18:28

Après ce genre d'article, on comprend que la presse n'arrive plus à vivre : les journalistes sont partisans.

Les lecteurs en ont assez de leur parti pris politiquement correct et n'achetent plus leur papier. Vivement qu'on arrête les subventions et qu'on voit éclore une vraie école de journalisme!

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 01/07/2014 à 17:46

Comment protéger les combines entre amis s'il faut rendre public tous les arrangements si ce n'est d'exclure les médias qui ne prêtent pas allégeance au pouvoir ?

Signaler Répondre

avatar
Lyonvideos le 01/07/2014 à 17:36

Il n'y a pas que LyonCap, LyonMag, il y a aussi Lyonvideos qui est blacklisté. Assurément, les lyonnais ne se rendent pas compte du monde dans lequel ils vivent...
.
La preuve en image :
.

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/Jj_5WAXdTZE?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/Jj_5WAXdTZE?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/Jj_5WAXdTZE?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

.

Signaler Répondre

avatar
Jean_Glaude le 01/07/2014 à 17:16

INCROYABLE de telles choses en France !

il nous faut réagir
il en va de la survie de ce qu'il reste de démocratie

Signaler Répondre

avatar
PressFree le 01/07/2014 à 17:15

Sympa de votre part, surtout qu'on a jamais entendu LyonCap' sur votre affaire avec les éléphants

Signaler Répondre

avatar
on se croirait chez poutine le 01/07/2014 à 17:11

tout à fait d'accord avec l'auteur de cet article en félicitant au passage LYON MAG de s'ériger contre cette dictature qui devient le quotidien sur l'agglo de LYON


on fait du "entre soi" entre francs-maçons et ensuite ces gens là viennent nous donner des leçons ....

Pour être respectés ces gens là devraient être au minimum respectables .... et il en manque un peu beaucoup ! et ça fait même peur !

Signaler Répondre

avatar
Albert Londres junior le 01/07/2014 à 16:43

Est-ce que les journalistes présents à cette conférence ont eu la décence de quitter les lieux ou bien Lyon mag est le seul média lyonnais à faire preuve de confraternalité ?

Signaler Répondre

avatar
Hervé le 01/07/2014 à 16:43

A force d'impartialité, on peut comprendre ces sauts d'humeur même si c'est condamnable.
La presse ne peut pas systématiquement dans son ensemble ne pas relayer les violences dont sont victimes les policiers et ne relayer systématiquement que les quelques violences policières.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.