Démission du gouvernement : Gérard Collomb s'est idéalement placé en soutien de François Hollande

Démission du gouvernement : Gérard Collomb s'est idéalement placé en soutien de François Hollande
Gérard Collomb et Arnaud Montebourg - LyonMag

Le sénateur-maire PS de Lyon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin.

Pour la rentrée politique et médiatique, Gérard Collomb avait frappé fort en réagissant sur les frondeurs de François Hollande à l'antenne de RMC.

Et il n'a pas été tendre avec les deux ministres du gouvernement Valls qui ont marqué publiquement leurs divergences : "Je serais à la place d'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, oui, par éthique, je démissionnerais (...) Comme l'a dit Jean-Pierre Chevènement par le passé : un ministre, ca ferme sa gueule ou ça démissionne".

Pourtant volontiers frondeur par le passé, notamment sur le volet économique de la politique gouvernementale de François Hollande, Gérard Collomb avait revêtu pour la rentrée son plus bel habit d'élève modèle, voire de fayot. "Ce n'est pas le moment de changer de politique. (...) Le président de la République ne doit pas changer de cap", a annoncé l'élu lyonnais à Bourdin, précisant enfin qu'"avec des déclarations contradictoires, on paralyse l'économie française !"

Que signifie un tel changement dans la com' du maire de Lyon ? En mai dernier, Gérard Collomb disait de François Hollande qu'il avait "sans doute mal mesuré la gravité de la situation et les difficultés qui l'attendaient". Une dernière sortie qui faisait suite à plusieurs mois de bashing.
Lorgne-t-il sur le poste d'un des deux ministres ? "Pas du tout", nous indique un élu lyonnais socialiste qui voit plutôt dans ces déclarations une volonté de redorer son blason socialiste à l'approche des sénatoriales.

Mise à jour à 9h40 : Manuel Valls a finalement remis la démission de son gouvernement à François Hollande. Un nouveau gouvernement sera dévoilé mardi. Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Braillard en feront-ils toujours partie ? Gérard Collomb fera-t-il son apparition ?

Mise à jour à 12h : Gérard Collomb a à nouveau réagi, cette fois par communiqué. "Le Président de la République et le Premier Ministre ont tiré les conséquences logiques des déclarations d'Arnaud Montebourg.
 Dans une période particulièrement difficile pour notre pays et sauf à y ajouter le trouble au trouble, il ne peut y avoir que l'affirmation d'une seule ligne politique parmi les membres du gouvernement, celle définie lors de son investiture par Manuel Valls.
Cette ligne on le sait, vise à répondre aux difficultés que connaît notre économie du fait de la trop faible compétitivité de nos entreprises. Il s'agit donc de restaurer leurs marges pour leur permettre d'investir à nouveau dans l'innovation et la qualité. C'est comme cela que notre pays reconquerra des parts de marché en France comme à l'international, que l'on recréera à nouveau de l'emploi, que l'on réduira le chômage et que l'on assurera des niveaux de rémunération satisfaisants".

X

Tags :

collomb

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Elle est où la crise? ?? le 25/08/2014 à 16:04
JCB a écrit le 25/08/2014 à 11h23

D accord sur le constat de l'individualisme ambiant et la puissance des multinationales qui agissent dans leur propre intérêt mais il me semble qu'un certain nombre de pays comme l'Angleterre , les Usa voir l'Allemagne sont confrontés aux mêmes problèmes que notre pays de concurrence mondialisée mais qu'ils s'en sortent mieux en terme de croissance et d'emplois:la différence se joue en partie sur les politiques d'incitation à la croissance :passer son temps à dénigrer les entrepreneurs et massacrer toute velléité d' investissement par des impôts et dispositifs administratifs décourageants n'est pas la bonne méthode pour insuffler la confiance des créateurs de richesse dans notre pays surtout avec les contradictions incessantes de notre gouvernement actuel depuis 2 ans...

et pendant ce temps la la France est derrière le royaume Unis le premier pays européen en terme de quantité de dividende versé aux actionnaires.

Signaler Répondre

avatar
Tragi dramatique le 25/08/2014 à 11:52

Le casting est mauvais.
La pièce est un four.
Le metteur en scène perd les pédales.
Le scénario est incompréhensible.
Le directeur est dans les îles sous la pluie.
Les notes de gaz, d'eau et d'électricité ne sont pas payées.
Les ouvreuses sont au chômage.
Que faire ?

Signaler Répondre

avatar
JCB le 25/08/2014 à 11:23
Dinde Farcie a écrit le 25/08/2014 à 11h02

ça ne changerait rien...ça metterait juste les gens dans la rue, ce serait p'têtre salutaire remarque....

A mon sens, ce ne sont pas les politiques qui sont destructeurs d'emploi et de croissance, ils n'ont pas de poids.....Face au dictat des financiers qui ne pensent qu'à leur profit et gèrent les entreprises comme on gère des kilos (comme disait la chanson d'un certain Cheb Mami)...
Aujourd'hui c'est la logique financière, le profit à outrance et surtout le chacun pour soi qui font la loi....et nous conduira inéluctablement à notre perte...

D accord sur le constat de l'individualisme ambiant et la puissance des multinationales qui agissent dans leur propre intérêt mais il me semble qu'un certain nombre de pays comme l'Angleterre , les Usa voir l'Allemagne sont confrontés aux mêmes problèmes que notre pays de concurrence mondialisée mais qu'ils s'en sortent mieux en terme de croissance et d'emplois:la différence se joue en partie sur les politiques d'incitation à la croissance :passer son temps à dénigrer les entrepreneurs et massacrer toute velléité d' investissement par des impôts et dispositifs administratifs décourageants n'est pas la bonne méthode pour insuffler la confiance des créateurs de richesse dans notre pays surtout avec les contradictions incessantes de notre gouvernement actuel depuis 2 ans...

Signaler Répondre

avatar
Dinde Farcie le 25/08/2014 à 11:22
c'est sûr a écrit le 25/08/2014 à 11h14

mais le problème, c'est que les élus sont aux ordres des financiers, et votent des lois sans en connaitre les conséquences, tant ils sont influencés par les lobbyings

certains si.....par lâcheté....c'est pire que l'incompétence....

Signaler Répondre

avatar
c'est sûr le 25/08/2014 à 11:14
Dinde Farcie a écrit le 25/08/2014 à 11h02

ça ne changerait rien...ça metterait juste les gens dans la rue, ce serait p'têtre salutaire remarque....

A mon sens, ce ne sont pas les politiques qui sont destructeurs d'emploi et de croissance, ils n'ont pas de poids.....Face au dictat des financiers qui ne pensent qu'à leur profit et gèrent les entreprises comme on gère des kilos (comme disait la chanson d'un certain Cheb Mami)...
Aujourd'hui c'est la logique financière, le profit à outrance et surtout le chacun pour soi qui font la loi....et nous conduira inéluctablement à notre perte...

mais le problème, c'est que les élus sont aux ordres des financiers, et votent des lois sans en connaitre les conséquences, tant ils sont influencés par les lobbyings

Signaler Répondre

avatar
coleman le 25/08/2014 à 11:08

De toutes façons, le PS, tout le PS est néfaste pour la France...

Signaler Répondre

avatar
Dinde Farcie le 25/08/2014 à 11:02
JCB a écrit le 25/08/2014 à 10h41

même si Collomb a une chance de passer ministre de l'économie,l'ADN du programme du ps est si destructeur d'emploi et de croissance que la seule issue pour sortir de cette crise politique est la dissolution de l'assemblée nationale quitte à mettre le FN aux commandes jusqu'en 2017......

ça ne changerait rien...ça metterait juste les gens dans la rue, ce serait p'têtre salutaire remarque....

A mon sens, ce ne sont pas les politiques qui sont destructeurs d'emploi et de croissance, ils n'ont pas de poids.....Face au dictat des financiers qui ne pensent qu'à leur profit et gèrent les entreprises comme on gère des kilos (comme disait la chanson d'un certain Cheb Mami)...
Aujourd'hui c'est la logique financière, le profit à outrance et surtout le chacun pour soi qui font la loi....et nous conduira inéluctablement à notre perte...

Signaler Répondre

avatar
Michel Bobard le 25/08/2014 à 10:58

Que la havardie et nos feignasses d'écolo-anarcho-communistes 68ards de carton rouge et des gones pour gerland se rassurent. Collomb restera quoi qu'il arrive sur Lyon :)

Signaler Répondre

avatar
slurp le 25/08/2014 à 10:55

Qu il aille à la soupe le Gégé

Signaler Répondre

avatar
JCB le 25/08/2014 à 10:41

même si Collomb a une chance de passer ministre de l'économie,l'ADN du programme du ps est si destructeur d'emploi et de croissance que la seule issue pour sortir de cette crise politique est la dissolution de l'assemblée nationale quitte à mettre le FN aux commandes jusqu'en 2017......

Signaler Répondre

avatar
Dinde farcie le 25/08/2014 à 10:39

Moi je me demande combien temps va encore durer tout se manège....

On coule tout doucement..des pans entiers d'économie meurent jours après jours...de plus en plus de gens vont pointer au Pôle Emploi....

Là on nous la joue dém. du gouvernent pour envoyer un signal fort de mon cul pour nous faire croire qu'ils prennent les choses en main alors que c'est un ramassis d'incapables aussi bien les uns que les autres....

Ils s'amusent bien entre eux au jeu de la chaise musicale, à trainer dans les couloirs de l'assemblée avec leur dossier sous l'bras, la démarche calme et nonchalante (il me rappelle mon ancien enc... de chef).....mais en attendant, on va tous droit dans l'mur....tous en sursis….mais il est hélas trop tard c’est certain….

Signaler Répondre

avatar
la plus bête du monde le 25/08/2014 à 10:32
dehors les francs maçons a écrit le 25/08/2014 à 10h15

c'est long
mais il faut savoir attendre quand un grand bonheur de débarras pointe son nez

ce serait tellement bien de ne plus avoir ce Krosoky aux manettes lyonnaises, lyon qui mérite tellement mieux

C'est comme cela qu'on respect le vote du peuple à droite?

Signaler Répondre

avatar
dehors les francs maçons le 25/08/2014 à 10:15
Purée de nous autres. a écrit le 25/08/2014 à 10h03

Encore 24 heures à attendre. C"est rien depuis le temps qu'il attend.
S'il pouvait moins s'occuper de Lyon.

c'est long
mais il faut savoir attendre quand un grand bonheur de débarras pointe son nez

ce serait tellement bien de ne plus avoir ce Krosoky aux manettes lyonnaises, lyon qui mérite tellement mieux

Signaler Répondre

avatar
Purée de nous autres. le 25/08/2014 à 10:03

Encore 24 heures à attendre. C"est rien depuis le temps qu'il attend.
S'il pouvait moins s'occuper de Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Merci le 25/08/2014 à 10:01

Belkacem dehors

Signaler Répondre

avatar
Oh le 25/08/2014 à 10:00

Collomb ministre des relations avec les syndicats

Signaler Répondre

avatar
Un ami le 25/08/2014 à 09:48

Gégé ministre des sports . Avec aulas et brum

Signaler Répondre

avatar
BOBARD M le 25/08/2014 à 09:47
OFF sur ON a écrit le 25/08/2014 à 09h41

Lui démissionner et ainsi perdre tous les avantages du pouvoir ?
Mais oui bien sur on va le croire !!

Il suffit de le voir au quotidien dans l'exercice de ses mandats, pour savoir qu'il continue de prendre ses électeurs pour ce qu'ils ne sont pas !

Un socialiste pur jus !

En fait avec l'annonce de valls qui présente la démission de son gouvernement, pépère a déjà positionner ses jalons.

Vous allez voir qu'il va avoir enfin son ministère !
Remarquez, il y a un point intéressant là-dedans.

Les médias nationaux intéresserons à lui, et les langues qui savent pourront être entendues sur les dossiers pourris et informer le plus grand nombre...

La suite au prochain épisode.

j'adhère, c'est la seule façon de mettre au grand jour les pratiques de ce baronnet de pacotille ...
un fonctionnaire qui ne fonctionne que pour se prolonger

Signaler Répondre

avatar
OFF sur ON le 25/08/2014 à 09:41

Lui démissionner et ainsi perdre tous les avantages du pouvoir ?
Mais oui bien sur on va le croire !!

Il suffit de le voir au quotidien dans l'exercice de ses mandats, pour savoir qu'il continue de prendre ses électeurs pour ce qu'ils ne sont pas !

Un socialiste pur jus !

En fait avec l'annonce de valls qui présente la démission de son gouvernement, pépère a déjà positionner ses jalons.

Vous allez voir qu'il va avoir enfin son ministère !
Remarquez, il y a un point intéressant là-dedans.

Les médias nationaux intéresserons à lui, et les langues qui savent pourront être entendues sur les dossiers pourris et informer le plus grand nombre...

La suite au prochain épisode.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.