Mort de Christophe de Margerie : une minute de silence à la raffinerie de Feyzin

Mort de Christophe de Margerie : une minute de silence à la raffinerie de Feyzin

La raffinerie de Feyzin a rendu hommage mardi après-midi à Christophe de Margerie.

Une minute de silence a été observée à 14h sur la plateforme lyonnaise de Total où travaillent 600 personnes.

Les réactions continuent d'affluer après la mort du PDG de Total la nuit dernière dans un accident d'avion. Manuel Valls et François Hollande lui ont notamment rendu hommage.

Christophe de Margerie a trouvé la mort dans la nuit de lundi à mardi dans un accident d'avion. Le BEA a ouvert une enquête pour comprendre les circonstances du drame. L'avion du PDG de Total a heurté un engin de déneigement.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cynike le 22/10/2014 à 17:57
Etienne a écrit le 21/10/2014 à 14h38

Roger, mort du cancer pour avoir trop inhalé de vapeur pétrolière, a-t-il eu droit à une minute de silence ?

Roger, rassure-toi, à ton décès les actions du labo pharmaceutique qui vend le traitement anti cancer a fait un bond.

Signaler Répondre

avatar
MLDA le 22/10/2014 à 17:39

Triste sort des hommes il décède, la titre TOTAL plonge quelques heures, on nomme un nouveau PDG et le titre TOTAL repart a la hausse.

L'argent et les hommes qui articulent les rouages de l’économie n'ont pas d'états d’âmes, priorité absolue a l'argent.....

Mais cela n'est pas s'en rappeler que l'homme est mortel et que la fortune ne le sauvera jamais d'une mort certaine.

Signaler Répondre

avatar
bad gone le 22/10/2014 à 08:42

" Hollande et Valls lui ont rendu hommage " quels faux-cul ces deux là , eux qui n'aiment pas les gents riche qui ont réussit .

Signaler Répondre

avatar
malheur le 22/10/2014 à 06:36

et pour le reste de l'quipage. qui pense a leur famille. MOI

Signaler Répondre

avatar
Etienne le 21/10/2014 à 14:38

Roger, mort du cancer pour avoir trop inhalé de vapeur pétrolière, a-t-il eu droit à une minute de silence ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.