"Gérard Collomb peut faire des erreurs" selon le porte-parole du gouvernement

"Gérard Collomb peut faire des erreurs" selon le porte-parole du gouvernement
DR

En annonçant que François Hollande ne sera peut-être pas candidat en 2017 et que des primaires s'imposent en cas de sondages très mauvais pour le chef de l'Etat, le sénateur-maire de Lyon a frustré Stéphane Le Foll.

Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement s'en est pris à Gérard Collomb ce mercredi matin. Invité de l'émission Bourdin Direct, il a d'abord tenté de botter en touche : "Vous croyez que moi, je vais m'amuser à commenter ce que dit Gérard Collomb ? Je ne commenterai pas, il peut dire ce qu'il veut. Ce n'est pas moi qui vais commencer à anticiper sur 2017".

Puis Apolline de Malherbe arrivera à lui faire déclarer ce qu'il pense vraiment de la situation. "C'est pas n'importe qui mais il peut faire des erreurs Gérard Collomb, il peut se tromper. Parce qu'anticiper sur 2017... Qu'il attende 2017 ! J'ai connu Gérard Collomb, il avait fait des choix, hein, sur 2010, 2011, 2012. Je connais tout ça par coeur. Je voudrais que chacun se mette dans la tête très simplement que d'éviter d'anticiper sur ce qu'il va se passer, ca permet de se concentrer sur ce qu'il y a à faire".

Gérard Collomb n'est pas encore jeté dans le même sac que Benoît Hamon et Aurélie Filippetti, mais il n'est pas vraiment dans le coeur de Stéphane Le Foll non plus.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
BOBARD 1789 n'a pas fini le boulot et ça ne peut plus durer le 22/10/2014 à 12:59
limousin a écrit le 22/10/2014 à 10h23

En effet, le porte-parole de l'Elysée a raison : que M. Collomb se mêle de ce qui le regarde, c'est-à-dire les affaires de Lyon-Métropole, car il y a fort à faire et M. Collomb fait lui aussi des erreurs qui ne sont pas minces. Donc, ce n'est pas la peine d'aller pointer les erreurs des autres, celles du président de la République, celle du gouvernement, etc.

Et puis.... que M. Collomb aille travailler davantage au Sénat : son absentéisme est notoire... et, si l'on s'en tient à la lettre ses propos, ne pourrait-on pas pour cela lui demander de ne pas se représenter à la mairie et à la métropole ?

Ah ! quand l'hôpital se moque de la Charité (pas celle de Lyon, elle a disparu il y a un moment)

Ah ! quand la poêle se moque du chaudron (mais c'est vrai, M. Collomb ne s'intéresse pas à la gastronomie lyonnaise, puisqu'il n'a pas daigné la faire "classer" comme patrimoine culturel par l'UNESCO).

vos propos sont le strict reflet de la réalité !

Le collomb s'en va en guerre, en vacances à l'étranger (cette année c'était le canada, puis les US) qu'il appelle "missions" sur le dos des contribuables, lui qui donne des conseils mais n'a jamais travaillé dans la vie active, celle qui permet de produire de la richesse pour lui payer en doublons à gogo indemnités et accessoires en cumul, et ce, sans aucun état d'âme par rapport à ceux qui lui assurent ces privilèges en ces temps de crises

Signaler Répondre

avatar
limousin le 22/10/2014 à 11:17
Michel Bobard a écrit le 22/10/2014 à 10h44

Il faut vous mettre à la page mon cher monsieur.

Le 19 juin 2013 le gouvernement a officialisé le lancement du Réseau des Cités de la Gastronomie qui réunit les 4 projets – Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours – de création d’établissement vivant dédié aux cultures culinaires de France et du monde.
http://www.repasgastronomiquedesfrancais.org/reseaudescites-de-la-gastronomie/

dont acte.

mais ce n'est pas l'idée principale de mon commentaire et votre réponse indique implicitement que vous n'opposez pas d'objection à ce que j'ai écrit, au principal.

Signaler Répondre

avatar
Michel Bobard le 22/10/2014 à 10:44

Il faut vous mettre à la page mon cher monsieur.

Le 19 juin 2013 le gouvernement a officialisé le lancement du Réseau des Cités de la Gastronomie qui réunit les 4 projets – Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours – de création d’établissement vivant dédié aux cultures culinaires de France et du monde.
http://www.repasgastronomiquedesfrancais.org/reseaudescites-de-la-gastronomie/

Signaler Répondre

avatar
limousin le 22/10/2014 à 10:23

En effet, le porte-parole de l'Elysée a raison : que M. Collomb se mêle de ce qui le regarde, c'est-à-dire les affaires de Lyon-Métropole, car il y a fort à faire et M. Collomb fait lui aussi des erreurs qui ne sont pas minces. Donc, ce n'est pas la peine d'aller pointer les erreurs des autres, celles du président de la République, celle du gouvernement, etc.

Et puis.... que M. Collomb aille travailler davantage au Sénat : son absentéisme est notoire... et, si l'on s'en tient à la lettre ses propos, ne pourrait-on pas pour cela lui demander de ne pas se représenter à la mairie et à la métropole ?

Ah ! quand l'hôpital se moque de la Charité (pas celle de Lyon, elle a disparu il y a un moment)

Ah ! quand la poêle se moque du chaudron (mais c'est vrai, M. Collomb ne s'intéresse pas à la gastronomie lyonnaise, puisqu'il n'a pas daigné la faire "classer" comme patrimoine culturel par l'UNESCO).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.