Un ancien joueur de l'OL devant les Assises pour l'enlèvement de Fabrice Fiorèse ?

Un ancien joueur de l'OL devant les Assises pour l'enlèvement de Fabrice Fiorèse ?
photo DR

Le parquet de Chambéry a demandé jeudi le renvoi aux assises des ravisseurs présumés de Fabrice Fiorèse.

En septembre 2012, l'ancien joueur de l'OL avait été braqué à son domicile de Salins-les-Thermes en Savoie, puis enlevé par trois hommes armés sous les yeux de son épouse.

Son ex-coéquipier à l'OL, Ghislain Anselmini, est soupçonné d'être le commanditaire du rapt. L'ancien footballeur fait partie des six personnes qui pourraient être jugées devant la Cour d'Assises de Savoie. Un couple également soupçonné d'être impliqué dans cette affaire pourrait bénéficier d'un non-lieu.

Pour rappel, une série d'investigations avait permis d'identifier et d'interpeller trois ravisseurs en mars 2013. Âgés d'une vingtaine d'années et habitant l'agglomération lyonnaise, ils étaient connus des services de police. Face au mutisme des suspects, les enquêteurs avaient alors procédé à des écoutes téléphoniques qui avaient mis au jour l'implication de Ghislain Anselmini.

Mis en examen en mai 2013 pour "enlèvement et séquestration" et "association de malfaiteurs", il est soupçonné d'avoir renseigné les ravisseurs sur la présence de 500 000 € en liquide chez Fabrice Fiorèse. Une somme qu'un avocat lyonnais avait à l'époque identifiée comme provenant d'une commission occulte touchée en Suisse par Fabrice Fiorèse sur la vente de sa résidence principale à Saint-Tropez pour 1,5 million d'euros.

L'avocat de l'ex-joueur, Me Michel Jugnet, avait alors dénoncé des "affirmations diffamatoires" tandis que Fabrice Fiorèse affirmait s'être fait voler par ses agresseurs 50 000 euros en espèces provenant de la vente de ses meubles.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Oui le 30/10/2014 à 16:40

500 000 en liquide des euros des francs ??????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.