Rythmes scolaires : le comité de suivi de la maire du 1er arrondissement de Lyon passe mal au ministère

Rythmes scolaires : le comité de suivi de la maire du 1er arrondissement de Lyon passe mal au ministère
NPG - LyonMag

Nathalie Perrin-Gilbert a-t-elle encore pris une décision qui exaspère ses anciens amis socialistes ?

La maire du 1er arrondissement de Lyon aurait, selon le Progrès, irrité le ministère de l'Education Nationale et la mairie centrale avec son initiative d'évaluation de la réforme des rythmes scolaires.

Quelques mois après son entrée en vigueur, NPG souhaitait faire un point dans son arrondissement avec les animateurs, les parents élus, les directeurs et les enseignants ce mardi et remplir une grille de critères à transmettre enfin à qui de droit. L'initiative a donc été mal accueillie dans les plus hautes sphères de l'Education et un courrier a été envoyé aux directeurs d'école par l'inspectrice de circonscription pour leur demander d'attendre les évaluations officielles de la Ville de Lyon.
Une explication qui n'a pas convaincu Nathalie Perrin-Gilbert qui a décidé de maintenir sa réunion, persuadée que le suivi de la réforme sera plus efficace s'il se fait au niveau des arrondissements. Et pour le prouver, elle a invité également l'inspectrice à participer aux travaux ce mardi.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
foetuisman le 18/11/2014 à 17:05

C'est sur.. chantage aux enseignants pour qu'ils n'ouvrent pas leur gu... sur les méfaits de cette réforme catastrophique. Le mot d'ordre, c'est TOUT VA BIEN

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 17/11/2014 à 13:09

Évaluation, bilan, suivi...sont les maîtres mots de nos managers pour la gestion optimum des affaires...
Mais les maîtres d'écoles sont interdits de mettre en mots les éventuels maux d'une réforme imposée de haut aux parents et pédago....
Car es premières observations laisseraient plutôt à penser que les jeunes enfants sont plus fatigués qu'avant...
Mais chut ! Pas de bruit pour la fronde qui bruisse....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.