Les unités de pétrochimie de la raffinerie de Feyzin à l'arrêt

Les unités de pétrochimie de la raffinerie de Feyzin à l'arrêt
LyonMag

Les installations de pétrochimie de la raffinerie de Feyzin s'arrêteront ce mardi pour permettre la réalisation d'une grande opération de maintenance qui durera huit semaines.

Quatre unités seront mises à l'arrêt dans un premier temps afin de réaliser les travaux et les investissements permettant de renforcer la sécurité et le respect de l'environnement, et d'apporter des améliorations techniques, en particulier pour réduire la consommation énergétique.

Pendant cette période, les unités de raffinage du site continueront de fonctionner normalement et d'approvisionner le marché. Lors de cette opération de maintenance, 1500 intervenants se relaieront sur le site de la raffinerie, pour réaliser près de 400 000 heures de travail. Le tout pour un budget et un investissement global de 50 millions d'euros.

A noter que durant les phases d'arrêt progressif des unités et, conformément aux procédures de sécurité du site, des gaz pourront être brûlés à la torchère nord de la plateforme, entraînant éventuellement une nuisance sonore et/ou un panache de fumée visible depuis l'autoroute et par les riverains.
Selon Total, ces possibles émissions "ne présenteront pas de risques pour la santé".

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jitou le 24/02/2015 à 23:45

Fermons ces usines vétustes et déficitaires afin de redonner un peu d'air pur aux habitants du sud lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 24/02/2015 à 11:03

SAUF QUE L'ON SAIT A PRÉSENT QUE LES GAZ BRÛLÉS SONT HAUTEMENT CANCÉRIGÈNES !!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.