Charlie Hebdo : pas de ruées chez les marchands de journaux de Lyon ce mercredi

Charlie Hebdo : pas de ruées chez les marchands de journaux de Lyon ce mercredi
LyonMag

Les craintes des buralistes n'étaient finalement fondées.

Ce mercredi matin, pour la sortie du numéro 1179 de Charlie Hebdo, deuxième depuis la fusillade de janvier, il n'y avait pas de queues devant les marchands de journaux lyonnais et français, ni de feuilles de réservations remplies. Engouement populaire retombé, suivi médiatique inexistant, les causes sont nombreuses pour expliquer ce retour à la normale pour Charlie Hebdo.
Sur Twitter d'ailleurs, les nombreux tweets de désespoir des personnes qui ne trouvaient pas leur journal ou ceux qui donnaient des conseils sur les buralistes bien fournis en Charlie Hebdo ont totalement disparu.

L'hebdomadaire, pour son retour dans les kiosques après six semaines d'absence, a été tiré à 2,5 millions d'exemplaires. A Lyon, impossible de savoir combien seront distribués cette semaine. Mais le trouver chez son buraliste ne relèvera pas du défi.

Tags :

charlie hebdo

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
liberT le 26/02/2015 à 14:54
VICK a écrit le 25/02/2015 à 17h28

Un heraut hihihih......

Je fais des fautes orthographe, mais alors là, chapeau l'artiste.............

je suis heureux d'avoir contribué à vous faire découvrir un nouveau mot.

conseil : continuez à lire

Signaler Répondre

avatar
Viva Charlie le 26/02/2015 à 14:33
Concurences a écrit le 25/02/2015 à 19h37

C'est pas du tout mon avis.

Extrait du numéro 1179:

Les cathos intégristes attaquent en justice un site de rencontres extraconjugales.
Pendant que les intégristes musulmans s'en prennent aux chiens d'infidèles, les intégristes cathos s'en prennent aux chiennes infidèles

C'est pas les sujets qui manque pour Charlie. ..... continuez!

Signaler Répondre

avatar
Concurences le 25/02/2015 à 19:37
LoL a écrit le 25/02/2015 à 15h25

En l'occurance il n'y a ni l'une, ni l'autre...

C'est pas du tout mon avis.

Extrait du numéro 1179:

Les cathos intégristes attaquent en justice un site de rencontres extraconjugales.
Pendant que les intégristes musulmans s'en prennent aux chiens d'infidèles, les intégristes cathos s'en prennent aux chiennes infidèles

Signaler Répondre

avatar
mais c'est pas gagné le 25/02/2015 à 19:34
limousin a écrit le 25/02/2015 à 17h38

vous confondez avec liberT qui prend les "heraut" pour ....

25/02/2015 à 12 h 08 : vérifiez...c'est bien un message de liberT

Petit à petit vous serez peut être moins petit:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Héraut

Signaler Répondre

avatar
limousin le 25/02/2015 à 17:38
VICK a écrit le 25/02/2015 à 17h28

Un heraut hihihih......

Je fais des fautes orthographe, mais alors là, chapeau l'artiste.............

vous confondez avec liberT qui prend les "heraut" pour ....

25/02/2015 à 12 h 08 : vérifiez...c'est bien un message de liberT

Signaler Répondre

avatar
VICK le 25/02/2015 à 17:28
limousin a écrit le 25/02/2015 à 12h16

Vous feriez mieux de me relire attentivement avant de cracher le vôtre.

Un heraut hihihih......

Je fais des fautes orthographe, mais alors là, chapeau l'artiste.............

Signaler Répondre

avatar
LoL le 25/02/2015 à 15:25
Viva Charlie a écrit le 25/02/2015 à 14h40

la qualité n'est jamais synonyme de quantité.

En l'occurance il n'y a ni l'une, ni l'autre...

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 25/02/2015 à 14:48

En couverture il se moque de pas mal de monde à Droite mais en pages intérieures, il dégomme également toute la Gauche et l'Extrême-Gauche communautariste qui a installé le FN d'ailleurs. Celle qui défendait le voile avant de défendre l'égalité!
Vive la République de Charlie!

Signaler Répondre

avatar
Viva Charlie le 25/02/2015 à 14:40
LoL a écrit le 25/02/2015 à 14h36

Le soufflé est retombé, Charlie revient à ce qu'il a toujours été: une feuille de choux lue par quelques milliers de personnes.

la qualité n'est jamais synonyme de quantité.

Signaler Répondre

avatar
LoL le 25/02/2015 à 14:36

Le soufflé est retombé, Charlie revient à ce qu'il a toujours été: une feuille de choux lue par quelques milliers de personnes.

Signaler Répondre

avatar
Paule d le 25/02/2015 à 13:27

C'était couru d'avance, après l'émotion due à ces meurtres prévisibles mais non prévus, place aux difficultés habituelles des ménages.
L'état n'a rien fait pour protéger ces journalistes mais a tiré quand même profit de ce drame !!
Ceci dit ce journal a de quoi voir venir !!

Signaler Répondre

avatar
incapable le 25/02/2015 à 13:10
liberT a écrit le 25/02/2015 à 12h08

ah limousin prompt à cracher son fiel sur le thème "ils l'ont bien cherché"

un heraut de la liberté derrière son écran ?

Il lui est plus facile de cracher sur les autres que de produire lui même quelque chose de positif.

Signaler Répondre

avatar
vanessbrouille le 25/02/2015 à 12:52

avatar
limousin le 25/02/2015 à 12:16
liberT a écrit le 25/02/2015 à 12h08

ah limousin prompt à cracher son fiel sur le thème "ils l'ont bien cherché"

un heraut de la liberté derrière son écran ?

Vous feriez mieux de me relire attentivement avant de cracher le vôtre.

Signaler Répondre

avatar
liberT le 25/02/2015 à 12:08
limousin a écrit le 25/02/2015 à 11h45

Juste retour des choses : il n'y avait déjà pas grand chose à lire dans ce folliculaire en perte de vitesse, rabâcheur et radoteur... et inconséquent aussi (12 morts quand même, parmi ceux-ci, des membres de la police que ces "dessinateurs" et "journalistes" insultaient sans vergogne).

Moins on en parlera, mieux ce sera. Je ne m'inquiète pas pour eux : ils ne seront pas en faillite et ils n'iront pas "pointer" à Pôle-emploi".

ah limousin prompt à cracher son fiel sur le thème "ils l'ont bien cherché"

un heraut de la liberté derrière son écran ?

Signaler Répondre

avatar
limousin le 25/02/2015 à 11:45

Juste retour des choses : il n'y avait déjà pas grand chose à lire dans ce folliculaire en perte de vitesse, rabâcheur et radoteur... et inconséquent aussi (12 morts quand même, parmi ceux-ci, des membres de la police que ces "dessinateurs" et "journalistes" insultaient sans vergogne).

Moins on en parlera, mieux ce sera. Je ne m'inquiète pas pour eux : ils ne seront pas en faillite et ils n'iront pas "pointer" à Pôle-emploi".

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.