Cardinal Barbarin : "Je ne suis pas sorti avec un écriteau Je suis Charlie"

Cardinal Barbarin : "Je ne suis pas sorti avec un écriteau Je suis Charlie"

Dans une interview accordée au Parisien à l'occasion du week-end pascal, le cardinal Barbarin s'est exprimé sur les sujets de société notamment les conflits au Proche-Orient, l'attentat contre Charlie Hebdo ou encore le mariage homosexuel.

Le cardinal est revenu sur le drame de Charlie Hebdo, "cela a été un choc pour tous". Mais à la question "Êtes-vous Charlie ?", il répond avoir été blessé et choqué par les caricatures de Charlie Hebdo et même si il a soutenu les manifestations de solidarité, il ne s'est jamais affiché avec une pancarte "Je suis Charlie".

Les évènements de janvier ont d'ailleurs amené l'Archevêque de Lyon et le Recteur de la grande mosquée à travailler ensemble, notamment pour construire des messages de paix à destination des zones de conflits. Autre sujet évoqué par Barbabin : sa position sur le mariage homosexuel qui reste paradoxale ; selon lui "le mariage homosexuel est une erreur profonde". Malgré tout, il tient a resté ouvert au dialogue et ne semble pas s'opposer à la procréation médicalement assistée pour les personnes du même sexe.

"Nous avons besoin de tout le monde pour construire l'Eglise"

 Le primat des Gaules ne se prononce pas non plus formellement en ce qui concerne le droit à une sédation "profonde et continue" pour les malades en phase terminale. Il met en garde face à ce qui pourrait conduire à des "dérives de l'euthanasie".

Enfin, le cardinal Barbarin s'est dit très inquiet de la situation des chrétiens dans les pays d'Afrique et du Proche Orient. Il a aussi réagit aux affaires de pédophilies dévoilées il y a quelques jours dans l'éducation nationale. Un fléau qui selon lui peut concerner tous les milieux.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bravo ! le 07/04/2015 à 19:32
Je demande a écrit le 07/04/2015 à 15h53

Toujours les mêmes rengaines périmées...
Concernant les personnes qui ont vu Dieu (ou des signes de son existence), renseignez-vous sur le mot apparition, vous en trouverez bien quelques exemples...

"Toujours les mêmes rengaines périmées..."

Tu peux pas si bien dire........ ça fait plus de 2000 ans qu'on baignent dedans et tu continues à perpétrer la "tradition"

Signaler Répondre

avatar
NopasaranpendantmesRTT le 07/04/2015 à 19:06

Avant, quand les bœufs voulaient se réunir le Dimanche, ils allaient à la messe. Aujourd'hui, ils sont Charlie. Autre époque.

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 07/04/2015 à 15:53
CQFD. a écrit le 07/04/2015 à 15h23

Niveau massacres les catholiques ont encore quelques siècles d'avances, mais regardons de plus près:
Les catholiques ont massacrés les protestants, créés les premiers ghettos juif et leur ont imposés une marque distinctive (la rouelle); les juifs d'israël massacres les palestiniens sous le premier prétexe venu et colonisent ce qu'il reste de la palestine; les musulmans en retour s'attaquent aux juifs en général et aux chrétiens d'orient.....

Tout cela bien entendu au nom de soit disant "dieux" que personne, mais absolument personne n'a encore vu !

Soyons réalistes, si on souhaite enfin vivre en paix il faut bien reconnaitre que celà ne peut pas se faire avec des religieux.

Toujours les mêmes rengaines périmées...
Concernant les personnes qui ont vu Dieu (ou des signes de son existence), renseignez-vous sur le mot apparition, vous en trouverez bien quelques exemples...

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 07/04/2015 à 15:23
Je demande a écrit le 07/04/2015 à 14h21

On a le droit d'être choqués par des caricatures non ?
Cependant, à la différence de vos cousins, les cathos ne réagissent pas par des attentats ou des massacres...

Niveau massacres les catholiques ont encore quelques siècles d'avances, mais regardons de plus près:
Les catholiques ont massacrés les protestants, créés les premiers ghettos juif et leur ont imposés une marque distinctive (la rouelle); les juifs d'israël massacres les palestiniens sous le premier prétexe venu et colonisent ce qu'il reste de la palestine; les musulmans en retour s'attaquent aux juifs en général et aux chrétiens d'orient.....

Tout cela bien entendu au nom de soit disant "dieux" que personne, mais absolument personne n'a encore vu !

Soyons réalistes, si on souhaite enfin vivre en paix il faut bien reconnaitre que celà ne peut pas se faire avec des religieux.

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 07/04/2015 à 14:21
CQFD. a écrit le 06/04/2015 à 19h06

"il répond avoir été blessé et choqué par les caricatures de Charlie Hebdo ".

Une fois de plus l'église démontre que leur pardon et leur tolérance n'existe que dans leur texte mais jamais dans les faits

On a le droit d'être choqués par des caricatures non ?
Cependant, à la différence de vos cousins, les cathos ne réagissent pas par des attentats ou des massacres...

Signaler Répondre

avatar
Une erreur le 06/04/2015 à 21:44

Ben alors les censeurs de lyonmag deviennent pro catholiques à l'image de leur fidèles contributeurs racistes et xénophobes...

Ou est le problème quand j'écris que barbare 1 est à l'humanité ce que la retraite de Russie est à la conquête militaire?

Cette homme ne s'est pas gêné pour insulter la communauté homosexuelles et ce à plusieurs reprises!

Vous ne vous étiez pas offusqué ces jours là en relatant ses propos insinuant que l'homosexualité menait à la polygamie et à la zoophilie

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 06/04/2015 à 19:06

"il répond avoir été blessé et choqué par les caricatures de Charlie Hebdo ".

Une fois de plus l'église démontre que leur pardon et leur tolérance n'existe que dans leur texte mais jamais dans les faits

Signaler Répondre

avatar
mariojack le 06/04/2015 à 16:34

Et toi tu l'ouvres à tous les sujets aussi...

Signaler Répondre

avatar
sophie-lyon le 06/04/2015 à 14:07

un fléau qui peut concerner tous les milieux.... en effet !!

Barbarin cultive l'ambiguité sur tous les sujets.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.