Un an après Charlie : "Une résonnance plus importante en novembre dans les quartiers"

Un an après Charlie : "Une résonnance plus importante en novembre dans les quartiers"
Mohamed Tria - DR Footeo.com

Il y a tout juste un an, la France était sous le choc après les attaques commises au sein de la rédaction de Charlie Hebdo et dans l’Hyper Cacher qui ont fait en tout 17 morts.

Si on se souvient des marches républicaines contre le terrorisme qui avaient réuni dans tout le pays plus de 3,7 millions de personnes, dont 300 000 à Lyon, on se rappelle également que les banlieues avaient été tiraillées entre "Je suis Charlie" et "Pas Charlie" suite à la publication des caricatures de Mahomet en 2006. Un an après ce drame, Mohamed Tria, président du club de football de l’AS Duchère, a accepté de revenir sur ces évènements qui ont marqué d’une façon ou d’une autre les banlieues.

LyonMag: Les attentats de Charlie Hebdo sont-ils toujours des sujets abordés avec vos jeunes sur le terrain ?

Mohamed Tria : On en parle beaucoup par la force des choses ; les évènements de novembre ont malheureusement succédé à ceux de janvier.

Autant Charlie Hebdo avait positionné une relation un peu ambigüe avec les jeunes car nous étions sur des attentats un peu ciblés, autant les attentats de novembre ont clarifié le débat. Tout le monde a compris que ces actes là étaient à la fois commis par des gens remplis de haine et par des salauds. Cela a vraiment clarifié le débat sur ce que peut être Daesh et les actes abominables qu’ils sont capables de faire.

LM : Peut-on parler d’un "après Charlie" ?

MT : Je n’en ai pas le sentiment. J’ai l’impression que les évènements de novembre ont eu une résonnance beaucoup plus importante dans ces quartiers. Ils se sont rendus compte que cela pouvait atteindre n’importe qui. Cela a attaqué clairement nos modes de vie qui étaient les stades de football, les spectacles, boire un verre avec des amis.

LM : Les jeunes ont-ils toujours l’impression d’être stigmatisés ?

MT : Les attentats de novembre ont amené une stigmatisation qui était beaucoup plus forte que celle de janvier. Aujourd’hui les jeunes, je peux parler de ceux de la Duchère que je connais très bien, ont le sentiment que les projecteurs sont braqués sur eux. Quand ils se baladent, ils me racontent des éléments qui sont quand même difficiles à vivre au quotidien. Il faut absolument qu’il n’y ait pas de fractures entre ces deux bords de population parce que sinon les terroristes auront gagné.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lol le 09/01/2016 à 16:46
Laule a écrit le 07/01/2016 à 16h39

Monsieur Tria est bien plus raisonné et mesuré dans ses propos que vous ne l'êtes.

Merci pour ce constat lucide.

Vos deux phrases suintent la débilité ! Vous avez pris des cours ?

Signaler Répondre

avatar
ahahah le 09/01/2016 à 15:05

je suis pas charlie jai le droit?

Signaler Répondre

avatar
Sophie.c le 08/01/2016 à 14:47

Je trouve cette pétition interessante. Contre la menace terroriste, la sécurité c’est aussi de développer la culture : ouverture aux autres, sens des nuances, développement des savoirs, respect des différences… Vous pouvez signez sur
https://www.change.org/p/françois-hollande-president-de-la-republique-monsieur-le-président-de-la-république-doublez-le-budget-de-la-culture?recruiter=429482830&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink

Signaler Répondre

avatar
Ali Diaw le 07/01/2016 à 18:46
Laule a écrit le 07/01/2016 à 16h39

Monsieur Tria est bien plus raisonné et mesuré dans ses propos que vous ne l'êtes.

Merci pour ce constat lucide.

En Allemagne, la faute aux allemands de souche.
https://www.bluewin.ch/content/bluewin/fr/infos/international/2016/1/7/allemagne--le-rapport-interne-de-la-police-fait-froid-dans-le-do.html

En Suisse, la faute aux suisses de souche.
https://www.stadt-zuerich.ch/pd/de/index/stadtpolizei_zuerich/medien/medienmitteilungen/2016/januar/mehrere-anzeigen-wegen-sexuellen-belaestigungen-und-diebstaehlen.html

En Belgique, la faute aux belges de souche.
http://www.20minutes.fr/lille/1761271-20160107-belgique-va-instaurer-cours-respect-femme-migrants

...

etc... etc... donc la France, la faute aux français de souche.

Signaler Répondre

avatar
Analyse mensongère le 07/01/2016 à 16:46
Langue de bois islamiste a écrit le 07/01/2016 à 08h03

Quelle aubaine le terrorisme pour jouer les victimes.
Ainsi on évite de parler des incivilités quotidiennes, des vols, des agressions, ...
Les prisons françaises sont-elles remplies de terroristes ou de victimes d'amalgames ?

Si ce problème n'était qu'en France, on pourrait suivre le raisonnement de ce monsieur. Les français de souche sont les responsables.
Seulement cette version ne tient plus.
Et force est de constater que la France n'est pas responsable mais bien ceux qui viennent en Europe ou ailleurs voulant imposer leur culture.
Les fait sont têtus.
http://www.leparisien.fr/international/agressions-sexuelles-en-allemagne-seize-suspects-pour-plus-de-120-plaintes-07-01-2016-5429599.php

Signaler Répondre

avatar
Laule le 07/01/2016 à 16:39
Pompier pyromane a écrit le 07/01/2016 à 16h20

Ce n'est pas nous, c'est les autres.
Ce sont les terroristes et les céfranc de chessou qui nous stigmatisent les responsables.
Quelle irresponsabilité que ces propos d'un responsable.
Cela est très inquiétant.

Monsieur Tria est bien plus raisonné et mesuré dans ses propos que vous ne l'êtes.

Merci pour ce constat lucide.

Signaler Répondre

avatar
FLUID le 07/01/2016 à 16:32

Ne pas 'être Charlie', c'est cautionner le meurtre d'une bande de septagénaires rigolos à cause de quelques dessins inoffensifs.

Signaler Répondre

avatar
Pompier pyromane le 07/01/2016 à 16:20

Ce n'est pas nous, c'est les autres.
Ce sont les terroristes et les céfranc de chessou qui nous stigmatisent les responsables.
Quelle irresponsabilité que ces propos d'un responsable.
Cela est très inquiétant.

Signaler Répondre

avatar
gramline le 07/01/2016 à 13:21

merci MOHAMED TRIA !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Langue de bois islamiste le 07/01/2016 à 08:03

Quelle aubaine le terrorisme pour jouer les victimes.
Ainsi on évite de parler des incivilités quotidiennes, des vols, des agressions, ...
Les prisons françaises sont-elles remplies de terroristes ou de victimes d'amalgames ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.