Stéphane Rabut (Club de la presse) : "Ca manque de poil à gratter comme Charlie Hebdo à Lyon"

Stéphane Rabut (Club de la presse) : "Ca manque de poil à gratter comme Charlie Hebdo à Lyon"
Stéphane Rabut - LyonMag

Stéphane Rabut est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce mardi. Le président du Club de la presse de Lyon est revenu sur le premier "anniversaire" des attentats de Charlie Hebdo.

Le 11 janvier 2015, quelques jours après les attentats de Charlie et de l’HyperCasher, plus de 300 000 personnes avaient défilé dans Lyon. "C’était une vraie marche républicaine, ce qui n’était pas le cas à Paris. Ca m’a donné pas mal d’énergie malgré les évènements", raconte Stéphane Rabut, qui avait organisé la marche, tant bien que mal. "C’était un peu comme la Cop21. Deux soirées de négociations avec les différents partis. Certains voulaient se mettre plus en avant".

Aujourd’hui, "c’est complètement illusoire d’attendre ce type de manifestation qui sera certainement interdite par la préfecture. Mais même sans l’état d’urgence, c’est le genre d’anniversaire que je n’aime pas fêter".

Des idées ont été lancées par Stéphane Rabut comme une exposition virtuelle de dessins de presse ou la projection de dessins depuis les locaux du Club de la presse de Lyon.

Concernant les interventions de journalistes auprès des jeunes depuis un an pour les sensibiliser, Stéphane Rabut estime qu’il y a "besoin que la pratique de l’information devienne un module à l’école. Ca éviterait des amalgames surprenants. Beaucoup de jeunes me disent s’informer sur Youtube".

"Ca manque de poil à gratter sur Lyon", estime enfin le journaliste qui est "complètement favorable à l’émergence de ce genre de titres" à la Charlie Hebdo ou en version plus light entre Rhône et Saône.

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tolrance le 05/01/2016 à 18:15

on coupait beaucoup de ttes en 1789 ! quelles tristes lumires !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 05/01/2016 à 14:16

Journaliste ayant peur de perdre leur place + responsable de publication ayant peur de perdre leur place et leurs clients (spectateurs, lecteurs, etc) + clients qui n'achètent pas la presse = pas de poils à gratter sur Lyon.
.
Sinon,sur Lyon vous avez " foutou'art ". (à chercher dans un moteur de recherche bio).

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 05/01/2016 à 13:57
pas rigolot a écrit le 05/01/2016 à 11h03

Attirer la haine et la division est il effectivement necessaire ?

Et voici un complice de ceux qui préfèrent la mort à la vie qui se découvre!
C'est parce qu'on a laissé trop de place aux religieux de tous acabits, et depuis plusieurs décennies, que survient le malheur du monde...
La religion promet le paradis pour l'au-delà et prône la souffrance ici-bas, quelle misère! C'est bien la source de tous nos soucis.
Vive la vie!

Signaler Répondre

avatar
pas rigolot le 05/01/2016 à 11:03

Attirer la haine et la division est il effectivement necessaire ?

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 05/01/2016 à 09:51

Bravo, bonne idée!
Cela ferait du bien à une ville où les Lumières (celles de 1789) n'ont pas encore brillé!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.