Rhône-Alpes : le plan Etat-Région 2015-2020 dévoilé ce lundi

Rhône-Alpes : le plan Etat-Région 2015-2020 dévoilé ce lundi
LyonMag.com

Lyon-Turin, désaturation de la gare de la Part-Dieu, CFAL ou rénovation des campus...

Plusieurs grands projets font partie du prochain contrat de plan Etat-Région 2015-2020 qui a été dévoilé ce lundi matin. Dans ce document, l'Etat et la Région s'engagent sur la programmation et le financement pluriannuels des projets importants. Ce CPER marque la volonté de poursuivre les engagements conjoints de l'Etat, des Régions et des collectivités territoriales pour le développement des territoires. Les priorités pour les six années à venir ont ainsi été fixées et bâties sur une stratégie commune pour accompagner les efforts d'investissements des territoires pour que ceux-ci restent compétitifs et attractifs.

Cinq thématiques ont été retenues, notamment la mobilité multimodale, l'enseignement supérieur ou encore la transition écologique. Le CPER s'articule également autour de trois volets que sont la culture, l'emploi et l'égalité femmes/hommes.
Concrètement, près de 4,5 milliards d'euros seront consacrés à ces projets, auxquels s'ajoute 1,5 milliard d'euros au titre de la politique de la ville et du renouvellement urbain. Sur cette enveloppe, 64,6 millions d'euros seront par exemple consacrés à la fiabilisation des liaisons avec l'agglomération lyonnaise, qui prévoit la modernisation des axes St Etienne-Lyon, Ambérieu-Lyon et Bourg-en-Bresse-Lyon.

L'État et la Région participeront aussi au financement de procédures, d'acquisitions foncières et des études relatives à de grands projets d'intérêt national et international et à des investissements futurs qui pourront être réalisés dans les CPER suivants. 12 millions d'euros seront ainsi dédiés au Lyon-Turin, 7 millions au Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise, 6 millions pour des études sur la LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand.

Le volet mobilité est aussi très fourni en termes de projets pour la Métropole de Lyon. 269 millions d'euros seront consacrés par l'Etat, la Région et la Métropole, à la désaturation du Noeud ferroviaire lyonnais, et la création d'une nouvelle voie à la gare de la Part-Dieu, et 38 millions iront à la mise en accessibilité des gares dont celle de Perrache. L'Etat financera de son côté la requalification de la traversée A47 de Givors.

Une enveloppe de plusieurs dizaines de milliers d'euros sera également dédiée au volet enseignement supérieur/recherche/innovation, à travers notamment la rénovation de campus universitaire, de résidences du CROUS ou la construction de logements étudiants. Dans le Nouveau Rhône, plusieurs projets ont également été retenus, tels que le développement des usages du numérique, de la médiathèque départementale, ou la rénovation du théâtre de Tarare.

A noter que si ce contrat de plan porte sur 4,5 milliards, un effet lever de 6 milliards d'euros est espéré en contrepartie. Cela représenterait principalement des investissements sur 5 ans à hauteur de 1000 euros par Rhônalpin.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
stopolt le 03/03/2015 à 18:15

Yves Crozet, économiste français, spécialiste de l’économie des transports, professeur à Sciences Po Lyon et à l'Université Lyon II et président du laboratoire d’économie des transports vous explique le topo.
Sortez les mouchoirs vous allez pleurer

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle"> http://www.dailymotion.com/swf/x24ngke_grands-projets-d-infrastructure-de-transport-comment-l-evaluation-guide-t-elle-la-decision-publique_school?start=5?autoPlay=0" /> http://www.dailymotion.com/swf/x24ngke_grands-projets-d-infrastructure-de-transport-comment-l-evaluation-guide-t-elle-la-decision-publique_school?start=5?autoPlay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Concernant le Lyon-Turin ,c'est entre 1h22 et 1h29

Signaler Répondre

avatar
Tonybaka le 02/03/2015 à 18:20

GéDu, la requalification de l'axe autoroutier A6-17 ne rentre pas dans les compétences du Conseil Régional. La Métropole du Grand Lyon a néanmoins, avec l'aide de l’État (qui n'est heureusement pas "parisien" grâce à ses structures déconcentrées) et de l'Union Européenne, engagé un travail de fond concernant l'anneau des sciences, visant à terme la suppression du transit que vous évoquez dans le centre-ville de Lyon. Cela est on ne peut plus d'actualité puisque projet a été débattu en Conseil Communautaire du 23 février dernier.
Cordialement,
A.L.

Signaler Répondre

avatar
GéDu le 02/03/2015 à 17:38

Et bien sur RIEN pour détourner le transit national et international de la presqu'île??? Les riverains n'ont qu'à crever de la pollution , la Confluence resté enclavée, les camions continué à passer dans le tunnel de Fourvière, les quais du Rhône à être laissés à l'autoroute,..... Alors VIVE L'AUTOROUTE A6-A7 dans Lyon puisque l'Etat parisien en a décidé ainsi!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.