Municipales partielles à Vénissieux : Michèle Picard dévoilera sa liste vendredi... sans Rivalta

Municipales partielles à Vénissieux : Michèle Picard dévoilera sa liste vendredi... sans Rivalta
Bernard Rivalta - LyonMag.com

A trois semaine du premier tour des municipales partielles à Vénissieux, le Parti Communiste a officiellement déposé sa liste en Préfecture.

Les noms qui la composent seront dévoilés ce vendredi soir par la maire sortante, Michèle Picard. Si la communiste ne s'est finalement pas alliée au PS, sa liste "Avec Michèle Picard, Rassembler les Vénissians, Tenir le cap à gauche" a tout de même obtenu de nombreux ralliement : le Parti de Gauche, EELV, MRC, le Front de Gauche, le PRG. Seront également présents vendredi soir "des personnalités socialistes et de la société civile", selon l'invitation envoyée ce mardi aux rédactions.
Mais selon Lyon Capitale, Bernard Rivalta sera le grand absent de la soirée. Mais aussi des élections. L'ancien président du Sytral ne figure pas sur la liste déposée par le PC ce matin en Préfecture, malgré de nombreux appels du pied. Invitée de l'émission Ca Jazz à Lyon sur LyonMag, Michèle Picard avait déjà sous-entendu que le soutien de Rivalta n'était pas nécessaire.

L'habituel 3e colistier du Parti Socialiste ne fait pas partie non plus du projet socialiste mené par Lotfi Ben Khelifa. Selon le chef de file du PS à Vénissieux, Rivalta avait, depuis l'annonce de l'échec d'une alliance entre le PS et le PC au premier tour, tout simplement abandonné l'idée de figurer sur la liste socialiste, et donc de se voir réélire à la Métropole de Lyon en mars prochain afin de pouvoir retrouver son siège de président du Sytral, le syndicat des transports en commun du Rhône.

La retraite politique de Bernard Rivalta semble donc toucher à sa fin. S'il ne redeviendra pas président du Sytral puisque le poste nécessite d'être élu, il devrait toutefois intégrer l'organigramme comme salarié, car Gérard Collomb lui aurait promis. Mais l'ancien élu ne s'est-il pas brûlé les ailes en lorgnant du côté des communistes ? Gérard Collomb a la rancune tenace mais son amitié pour Rivalta pourrait être plus forte encore.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
trianglebermudes le 04/03/2015 à 14:56

Il va pouvoir révéler après l'élection les dérives de la section PS et l'autoritarisme de lbk qui n'a pas le niveau de son ambition comme Iznogoud il veut être Maire à la place du maire. Il pense que ses pratiques et dérives seulement le porteront à ce niveau de la magistrature. il est intéressant d'étudier comment a-t-il fait pour prendre en main la section. Faut-il rappeler les déclarations de Jacky darne en septembre 2012 qui souhaitait arrêter l'hémorragie par la mise sous tutelle de la section ou sa dissolution. Kimefeld a trahis les valeurs du socialisme et s'accomode de ses dérives. Mais il est tout autant responsable puisqu'il couvre. Après lbk il ne restera plus rien du ps vénissian car il pratique la politique de la terre brulée. Il faut chers camarades dénoncer cette situation et bravo au courage de la liste de rassemblement de Michèle Picard.

Signaler Répondre

avatar
gvanhao le 04/03/2015 à 13:10

Finalement, élu ou pas, la retraite ne concerne pas les politiques ou les amis des amis puisque malgré ses 68 ans Collomb l'embauche au Sytral d'où il vient....
Il pourra toujours "recommander" à défaut de commander sans trop avoir l'air d'y toucher. Qui sera la marionnette ?

Signaler Répondre

avatar
ps en détresse le 04/03/2015 à 08:43

il y a une liste socialiste à vénissieux menée par benkhelifa. si rivalta ne va pas avec lui c'est tout simplement pour des problèmes de" ligne politique et de comportement" de benkhelifa (article presse locale).
cela veut dire également que rivalta ne croit pas du tout à ce leader, qui a divisé le ps à vénissieux. l'exemple étant que 2 ex élues de son groupe politique au conseil viennent de rejoindre la communiste mme picard en expliquant qu'il est incapable de rassembler son propre camp. il va faire perdre le ps et toute la gauche!

Signaler Répondre

avatar
jouisst le 03/03/2015 à 20:08

je me pince, c'est vrai ????

Signaler Répondre

avatar
PC le 03/03/2015 à 19:47

L’extrême gauche à Vénissieux !

Les communistes d’aujourd’hui sont sans doute différents que sous Staline, mais quand même, ça fait un peu peur !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.