Pour Bernard Rivalta, Collomb "a manqué de recul" mais doit rester président du Sytral

Pour Bernard Rivalta, Collomb "a manqué de recul" mais doit rester président du Sytral
Gérard Collomb et Bernard Rivalta - LyonMag

Bernard Rivalta n'est pas connu pour courir après les interventions dans les médias.

Depuis l'annulation de l'élection municipale de Vénissieux et son départ forcé du Sytral, l'ancien président avait complètement disparu des radars. Sans mandat car il a refusé de partir sur la liste PS de Lotfi Ben Khelifa, il se confie ce vendredi à Acteurs de l'Economie.

Dans cette interview, Bernard Rivalta explique qu'il a résisté au choc de ne plus avoir ses journées aussi occupées qu'avant. "Je crois en la trace qu'on laisse autour de soi. C'est une dimension très présente chez les francs-maçons. Maintenant il faut savoir se reconstruire et rester optimiste".

S'il précise que de nombreux élus l'appellent pour lui demander des nouvelles et le soutenir, Bernard Rivalta en veut encore aux différents acteurs de la municipale partielle de Vénissieux.
"Dans cette histoire, Gérard Collomb a manqué sans doute de recul et il est très embêté. Il est conscient qu'il aurait dû lâcher du lest. Mais il n'a toujours pas digéré que le PCF n'ait pas fait liste unique avec lui pour la mairie de Lyon, ni que les élus de Vénissieux ne votent pour lui à la Métropole"
, indique l'ancien patron des transports en commun lyonnais et rhodaniens, faisant référence à l'absence d'alliance entre socialistes et communistes dans ce scrutin, une liste d'union qui aurait peut-être permis à Rivalta de retrouver son siège de président.

Se pose désormais la question de son retour possible au Sytral, comme salarié. Cela dépendra notamment du nouveau président, car Gérard Collomb n'aurait pas l'intention d'assurer l'intérim plus longtemps. Or certains favoris, comme Thierry Philip ne veulent pas l'avoir dans les pattes. "Nous sommes en discussion. Mais je ne veux plus n'importe quoi. Il n'est pas dit que je ne revienne pas. Gérard Collomb aura besoin de moi sur plusieurs dossiers, car il est très pris sur la Métropole. En revanche, revenir mais sous quel statut ? Je ne sais pas encore. Nous verrons bien ce que l'on me proposera. Nous allons d'abord laisser passer le deuxième tour des élections pour finir d'écrire l'histoire de Vénissieux", conclut Rivalta, avant d'ajouter à nos confrères qu'il souhaiterait que Gérard Collomb reste président du syndicat.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ancienps le 28/03/2015 à 13:02

Une information circule selon laquelle des discussions entre lbk et Girard auraient eu lieu suite au 1er tour et lbk n'était pas en désaccord à ce qu'une union UMPS se réalise pour battre les communistes, est ce vrai ? quelqu'un peut-il nous éclairer sur de point ?
Et Rivalta déclare qu'il sait des choses, il déclare que Collomb regrette son soutien auprès de lbk, il faut parler Mr Rivalta et nous éclairer sur ce que vous savez sur ce système pas commode car vous parler de problème de comportement, merci pour plus d'infos à ce sujet car si c'est vrai, il faut dissoudre cette section nombreuses sont les actes antidémocratiques qui arrivent aux vénissians

Signaler Répondre

avatar
Roncho le 28/03/2015 à 08:28

Bon débarras, un tricheur de moins!!!!

Signaler Répondre

avatar
Hb69 le 28/03/2015 à 05:52

Le ridicule ne tue pas...dommage Mr Rivalta en serait la victime

Signaler Répondre

avatar
pas mal pour un élu de la république ! le 27/03/2015 à 18:25

Il a toujours dirigé et conditionné et menacé la justice pour imposer antidémocratiquement les décisions administratives concernant le stade privé de son pote AULAS.... et maintenant il la traite d'IRRESPONSABLE

Signaler Répondre

avatar
dérisoire le 27/03/2015 à 18:08

et avec un verre de ricard s'il vous plait

Signaler Répondre

avatar
vosactespasmaçon le 27/03/2015 à 18:05

Rivalta tu es un maçon mais comment se fait-il que l'année dernière en tant que maçon en 2014 tu as toléré ces pratiques anti-démocratiques mais pas en 2015. Ta réputation au sein des # loges s'est faites. car tu as soutenu ce candidat tout comme collomb à l'esprit anti-maçon. On ne peut plus te croire faut-il te rappeler les évènements un à un ? Pour un poste ton ami collomb et toi avez sacrifié cet état d'esprit. A présent commment cela va-t-il se terminer à Vénissieux avec le candidat communautaire. Permettez vous êtes allez trop loin et il faut impérativement soutenir picard qui est le seul rempart

Signaler Répondre

avatar
Bon vent le 27/03/2015 à 17:13

Qu'il ne se fasse pas de souci, on ne l'oubliera pas.
Après deux heures déjà les commentaires vont bon train et le fiel se déverse.

Signaler Répondre

avatar
allez y le 27/03/2015 à 16:13

il est plus facile d'entrer chez les francs-maçons que d'entrer dans une grande entreprise par candidature spontanée, alors on vous en supplie, allez chez les francs maçons et fermez là.

Signaler Répondre

avatar
Exact le 27/03/2015 à 16:07

"Je crois en la trace qu'on laisse autour de soi. C'est une dimension très présente chez les francs-maçons."

Impôts en perpétuelle hausse, détournements, clientélisme, effectivement, la franc-maçonnerie ça laisse des traces...

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 27/03/2015 à 15:38

Le titre de l'article ne veut rien dire... le "mais" relie 2 phrases prononcées par bernard rivalta et n'ayant aucun rapport entre elles...

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 27/03/2015 à 15:28

ILS NE MANQUENT PAS DE RECUL POUR AUGMENTER NOS IMPÔTS. !!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.