Reçu par François Hollande, Gérard Collomb va confier au président "ses craintes et son jugement"

Reçu par François Hollande, Gérard Collomb va confier au président "ses craintes et son jugement"
François Hollande et Gérard Collomb - LyonMag

Ce mardi après-midi, le président de la République a demandé à recevoir Gérard Collomb en tête à tête à l'Elysée.

Le Point croit savoir que François Hollande prépare l'après-départementales et cherche des pistes pour réorienter sa politique avant les présidentielles de 2017.

A l'hebdomadaire, Gérard Collomb a expliqué qu'il confierait à Hollande son "jugement" et "les craintes que je peux avoir". Selon le sénateur-maire PS de Lyon, "nous sommes à un stade critique. Pour nombre d'entreprises, le pacte de responsabilité commence à porter ses fruits".

La baisse des dotations de l'Etat (1 milliard d'euros sur six ans pour la Métropole de Lyon) sera également évoqué : "on ne peut pas demander aux collectivités de se serrer la ceinture, et par ailleurs, de dépenser plus sur certains secteurs, l'éducation par exemple, avec la réforme des rythmes scolaires. Il faut arrêter avec les contradictions".
Selon Gérard Collomb, "tant que vous aurez un taux de chômage important et un sentiment d'abandon ancré chez les citoyens, vous aurez le FN. (...) On ne résoudra pas ce problème par des incantations, mais en gérant bien les réalités économiques".

Et si François Hollande, bluffé par le discours du premier magistrat lyonnais, lui offrait alors un poste au gouvernement ?
La question commence sûrement à agacer Gérard Collomb, qui n'a jamais eu cet honneur. "J'ai beaucoup de choses à faire avec la métropole lyonnaise", a répondu l'élu au Point.

Tags :

collomb

hollande

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tatonette le 19/03/2015 à 20:35
Ridicule a écrit le 19/03/2015 à 17h25

GC : le seul homme politique qui prétend faire baisser le FN des périphéries en concentrant les investissements à la Part Dieu, hyper centre !
Devant un tel culot, je me prosterne.
Devant une telle vision de la Métropole, je pouffe.

Vous avez des sources chiffrées?

Signaler Répondre

avatar
Ridicule le 19/03/2015 à 17:25

GC : le seul homme politique qui prétend faire baisser le FN des périphéries en concentrant les investissements à la Part Dieu, hyper centre !
Devant un tel culot, je me prosterne.
Devant une telle vision de la Métropole, je pouffe.

Signaler Répondre

avatar
"Footage" de gueule le 17/03/2015 à 12:55

Ce n'est pas avec des projets inutiles, méprisant les citoyens que Collomb fera baisser le FN; A Décines le PS a reçu un coup de pied au cul, si le FN s'était présenté qui serait maire? Le PS a toujours fait le lit du FN, et Collomb sur la région a beaucoup donné pour qu'il en soit ainsi. Martine David avait été élu grâce à une triangulaire, à qui profite le FN?

Signaler Répondre

avatar
mouais mouais le 17/03/2015 à 11:30

J'adore la phrase : "on ne peut pas demander aux collectivités de se serrer la ceinture" c'est sur quand on commence par s'augmenter de 20 %.....

Signaler Répondre

avatar
VIVRE LIBRE OU MOURIR le 17/03/2015 à 11:20

Jean JAURES a raison!
Il n'y aucune différence dans la politique économique entre le PS et l'UMPD/UDI. Le clivage politique n'est plus pertinent sur cette question. Il se fera à l'avenir entre les communautaristes (surtout à Gauche mais également au centre et à droite) et les républicains, c'est-à-dire tous les autres qui ne veulent pas que la France devienne une addition de communautés mortifère!

Signaler Répondre

avatar
on en a marre de celui là le 17/03/2015 à 09:13

Ia girouette va tout dire à la maikresse

Signaler Répondre

avatar
en retraite svp le 17/03/2015 à 08:56

Collomb Myon : c est plus d impts , plus de fonctionnaires sous employs et plus de laxisme et de faiblesse ... Alors ses conseils !!!

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 17/03/2015 à 08:46

AURAIT IL PEUR ??????? NON. !!!!!!! Je n'y crois pas.

Signaler Répondre

avatar
Jean JAURES le 17/03/2015 à 07:59

Gérard Collomb fait une profonde erreur, ce n'est pas l'économie qui dirige le monde mais bien l'idéologie. Il prétend que le chômage explique la montée de l'Extrême-droite mais bien des pays européens ont un taux de chômage très faible avec une extrême-droite en forte hausse. Son raisonnement ne tient pas la route.
C'est l'absence de vision républicaine et de laïcité intransigeante qui expliquent la méfiance de l'époque. Pour le coup, Sarkozy risque de faire un sacré coup, en rebaptisant l'UMP "Les Républicains", il va faire une OPA sur l'ADN de la Gauche.
Elle peut réussir si la Gauche ne se ressaisit pas, parce qu'après tant de trahisons et de renoncements elle est exsangue et peut disparaître.
Gardons de l'espoir.
Vive la République sociale et laïque!

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 17/03/2015 à 07:28

Encore une réunion avec petits fours et champagne aux frais du contribuable!

Signaler Répondre

avatar
boss le 17/03/2015 à 07:23

on connait la chanson de Collomb.Plus de 35h, le travail le dimanche .....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.