Départementales dans le Rhône : Guilloteau réplique aux attaques de l'UDI

Départementales dans le Rhône : Guilloteau réplique aux attaques de l'UDI
Christophe Guilloteau - LyonMag

Le député UMP du Rhône, chef de file de son parti pour les élections
départementales, n'a que peu goûté aux attaques de son homologue de
l'UDI Daniel Pomeret, appuyé par son président Jean-Christophe Lagarde.

Accusé de copier le FN, d'avoir eu une stratégie politicienne faisant de lui un apparatchik, Christophe Guilloteau a confié à LyonMag ses quatre vérités sur ce qu'il pensait de cette manoeuvre. Et s'il explique agir "sans haine ni agressivité", il n'est pas tendre pour autant avec le maire de Anse.

"Je suis surpris par ces attaques, je pensais qu'on ferait tous campagne sur un programme. Mais c'est vrai que le bilan de l'UDI n'est pas vendeur. Les 80 millions d'emprunts toxiques, c'est Daniel Pomeret qui les a signés !", rappelle Christophe Guilloteau.

Dans un communiqué commun, Daniel Pomeret et Jean-Christophe Lagarde annonçaient que "66% des maires du Rhône" soutenaient les listes UDI. "C'est une belle blague, c'est honteux, s'emporte Guilloteau. S'il y avait autant de maires avec eux, les centristes n'auraient pas pris une tôle aux sénatoriales !".

Toujours très remonté, le député UMP a ensuite dénigré les récents résultats aux élections, hors municipales, des figures centristes rhodaniennes comme Daniel Pomeret, Bernard Fialaire et Fabienne Lévy. "Les centristes avaient Lyon, la Métropole et la Région, ils l'ont donné au Parti Socialiste. On ne veut pas qu'ils fassent pareil avec le Département. Car moi, j'ai proposé l'union à Daniel Pomeret. C'était le 9 novembre à 9h30 dans son bureau. Il a refusé et a fait alliance avec le PS".

A quelques jours du premier tour des départementales, Christophe Guilloteau veut désormais se recentrer sur son programme porté par les promesses d'aucune hausse d'impôts et de réaliser un audit global du Département, loin des "aigreurs d'estomac de Pomeret".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cheres le 20/03/2015 à 06:14

On boit bien que l Udi est en cheville avec le PS. POMMERET est un socialiste et la gauche le soutient

Signaler Répondre

avatar
Alain40 le 19/03/2015 à 20:07

Guilloteau est un type extraordinaire comme la politique n'en veut plus. Menteur, grossier (voir la condamnation en 2013) et ne pensant qu'a sa situation personnelle. Il faut savoir qu'il va perdre son poste de député dans les prochains mois et n'aura donc plus de mandat. Que Fait-il: il tuerait père et mère pour prendre la direction du département. Et pour finir il demande un audit du département alors qu'il était dans l'exécutif lors du dernier mandat. Sans doute, qu'il ne comprenait pas les sujets débattus...

Signaler Répondre

avatar
tete de veau le 18/03/2015 à 17:48

Guille toto

Signaler Répondre

avatar
Vaugneray'boys le 18/03/2015 à 16:10

GUILLOTEAU est un pur apparatchik...
Sa carrière politique a commencé à Belleville/Saône comme conseiller municipal... avant que son beau papa se mette à le coacher et l'impose sur des mandats plus prestigieux... Un couteau dans le dos de M. Barriol et la messe était dite, bonjour Paris.
En sachant cela on sourit quand on l'entend balbutier son discours...

Signaler Répondre

avatar
hihihi le 18/03/2015 à 13:21

l'udi avec Levy est irressistible. rappelez moi le score de levy aux municiaples 2008

Signaler Répondre

avatar
Chasselay le 18/03/2015 à 13:12

Sur mon canton, j'ai été trompé par max Vincent de Monsieur Pomeret qui devaient faire des déviations. Ils étaient en responsabilité et rien n'a été fait. Je ne risque pas de voter pour eux

Signaler Répondre

avatar
Carf le 18/03/2015 à 12:54

C est sur que l Udi et le PS fricotent ensemble Mercier et Collomb ont bernés les électeurs

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.