Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Thierry Philip, le vainqueur de Perben

Thierry Philip

A 58 ans, ce cancérologue réputé a balayé le candidat UMP dans le 3e arrondissement.

Après avoir été élu au conseil régional en 2004, il a rejoint le PS, puis les listes de Gérard Collomb, qui n'a pas hésité à le présenter dans le 3e arrondissement, détenu par l'UMP, où se présentait Dominique Perben. Et Thierry Philip a créé la surprise, en s'imposant dès le premier tour avec 52,8% des voix. Grand, carré, regard perçant... Thierry Philip est un personnage, qui impose sa présence. D’autant plus qu’on sent aussi chez lui une vraie force de conviction.
Né en 1949 à Boulogne, dans la région parisienne, Thierry Philip est issu d’une grande famille lyonnaise. Son grand-père, André Philip, a été ministre du général de Gaulle et député du Rhône. Son grand-père maternel est le célèbre chirurgien Pierre Wertheimer. Alors que son père, Olivier Philip, a été préfet de la région dans les années 70. Enfin son frère, Christian Philip a été premier adjoint de Raymond Barre, puis député UMP de la 4ème circonscription. Avant de se faire virer par Perben. Du coup, Thierry Philip avait promis de venger son frère !
Elevé dans la tradition protestante, Thierry Philip va faire ses études de médecine à Limoges à partir de 1968. Avant d’arriver à la faculté de médecine de Lyon Sud en 1970. Interne des hôpitaux de Lyon en 1975, il entre au centre Léon Bérard en 1979, où il va se spécialiser dans la cancérologie pédiatrique. Son ascension est rapide : chef de service en 1980, agrégé de cancérologie en 1988... Et enfin directeur du centre Léon Bérard en 1989. Thierry Philip a alors 40 ans à peine. Ambitieux et bosseur, il va alors bouleverser les habitudes, en plaçant le patient au cœur du système hospitalier. Et en affirmant que l’avenir de la lutte contre le cancer, c’est de constituer un véritable réseau entre les différents hôpitaux, laboratoires... Mais en 2004, il crée la surprise en s’engageant en politique. Elu au conseil régional sur la liste socialiste, il devient vice-président de Jean-Jack Queyranne, en charge de la santé et du sport qui est une de ses passions, puisqu’il pratique la course à pied et le vélo, tout en étant un fidèle supporter de l’AS Saint-Etienne depuis plus de trente ans. Marié et père de quatre enfants, ce bon vivant est aussi un amateur de vin et d’opéra qui a incontestablement un certain charisme.



Tags : thierry philip |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.