Viols à Villefontaine : Najat Vallaud-Belkacem reconnaît "un dysfonctionnement"

Viols à Villefontaine : Najat Vallaud-Belkacem reconnaît  "un dysfonctionnement"
Najat Vallaud-Belkacem à Lyon cette semaine - LyonMag

Quelques jours après la mise en examen d'un directeur d'école de Villefontaine pour viols aggravés, agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans et acquisition et détention d'images pédopornographiques, la ministre de l'Éducation nationale a promis des réponses.

Dans une interview ce samedi au Parisien, NVB a reconnu "un dysfonctionnement" ajoutant avoir diligenté avec la ministre de la Justice Christiane Taubira "une enquête administrative conjointe. Nos deux inspections ont pour but d'interroger aussi bien le fonctionnement de l'Éducation nationale que de la Justice. On attend le premier rapport d'ici un mois. Vous pouvez compter sur moi pour qu'aucun dysfonctionnement ne reste sans suite. Les manquements éventuels seront sanctionnés".

A noter qu'une marche silencieuse est organisée ce samedi après-midi (14h30) à Villefontaine pour soutenir les victimes.
 Du côté de l'enquête, 23 plaintes ont été déposées par des enfants scolarisés dans trois écoles de la commune du Nord-Isère où avait exercé l'homme de 42 ans, déjà condamné en 2008 pour recel d'images pédopornographiques.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
un brin de lucidité le 28/03/2015 à 21:39

Il faudra abolir la titularisation précoce des agents qui travaillent au sein de l'Education nationaliste. Cette forme de sécurité d'emploi à vie est à la source d'une grande variété de maux qui ternissent le milieu de l'enseignement en France. Ni le pervers monstrueux de Villefontaine ni la chaîne hiérarchique désinvolte est capable d'envisager l'impact de leurs actions ou leur manque d'action à l'extérieur de leurs tours d'ivoire sordides et vaines.

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 28/03/2015 à 21:34

Najat.. comme tu incarnes le dysfonctionnement...
On attend... Ta dém...
En te débrouillant, tu devrais pouvoir négocier un bon poste avec le roi.

Signaler Répondre

avatar
nov le 28/03/2015 à 21:27

Un "dysfonctionnement" ! Je ne lui souhaite pas de vivre ce que ces parents ont vécu, ni d'avoir vécu ce que ces enfants viennent de vivre.
Une pro de la novlangue a n'en pas douter. Quand deux dizaines de gosse subissent les agissements d'un pédophile rémunéré par l'éducation nationale pendant plusieurs mois, au sein de leur établissement, j'appelle ça un immense scandale.
Il y a des têtes à faire tomber.

Signaler Répondre

avatar
sanctions le 28/03/2015 à 14:44

A quand le licenciement immediat de la chaine hirarchiue de cet instituteur, au comportement douteux et connu! Y en a marre de cette tolrance coupable!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.