Lyon : les 122 ex-salariés de SFR finalement déboutés en appel

Lyon : les 122 ex-salariés de SFR finalement déboutés en appel
LyonMag

La cour d'appel de Lyon n'a pas entendu les demandes des 122 ex-salariés de SFR.

En 2007, ils avaient perdu leur emploi après la reprise de leur centre d'appel par Téléperformance et réclamaient depuis 10 000 euros de dommages et intérêts ainsi qu'une année de salaire par décennie d'ancienneté.

Selon eux, "une collusion frauduleuse" entre SFR et Téléperformance avait entraîné ces départs forcés malgré un accord de gestion prévisionnelle des emplois signé en 2006 dans lequel SFR s'engageait à garder tous ses salariés. Ce que n'a pas constaté la cour d'appel.

Déboutés en première instance par les prud'hommes de Lyon en 2012, les 122 ex-salariés ne pouvaient "se plaindre de la perte d’une chance d’avoir pu conserver leur emploi au sein du groupe Téléperformance" car ils n'ont pas fait usage de leur droit à une priorité de réembauche qui leur était proposée selon l'arrêt de la cour d'appel rendu ce lundi.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.