Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Eric Schietse - LyonMag

Eric Schietse : “Une réaction d’urgence contre la mortalité routière mais il faudra parler de prévention”

Eric Schietse - LyonMag

Eric Schietse est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce vendredi. Le directeur régional de l’association Prévention Routière est revenu sur les mesures du préfet pour lutter contre la mortalité sur les routes.

Cette semaine, Michel Delpuech a tapé du poing sur la table. Avec 42 victime fin août depuis le début de l’année, 2015 était largement plus mortelle que 2014 et ses 30 morts sur les routes. Pour lutter contre cette hausse, le préfet du Rhône a annoncé des mesures.
Selon Eric Schietse, la hausse s’explique déjà par la "modification des comportements", "la vitesse", "l’alcool". Les gens ont davantage roulé parce que la météo était favorable précise le directeur régional de la Prévention Routière, indiquant au passage que les contrôles ont diminué, les forces de l’ordre étant parfois mobilisés sur d’autres sites depuis les attentats de janvier.
Eric Schietse se réjouit de la reprise des enquêtes Comprendre pour agir, laissées de côté "pour des raisons de ressources humaines financières. Un accident c'est une multiplication de facteurs. Il faut arriver à les déceler, ceux sur lesquels on peut agir".

Michel Delpuech a annoncé vouloir changer de place plusieurs radars du département. "Certains radars sont bien positionnés car on voit clairement le nombre d'accident avant et après. C'est important de déplacer ceux qui n'ont pas de résultats pour qu'on n'ait pas l'impression en tant qu'automobiliste que le radar ne sert qu'à faire de l'argent. Mais pour ca il faut un suivi, un tableau de bord. Et c'est ce que le préfet veut mettre en place".

Si une harmonisation des vitesses est aussi à prévoir dans le Rhône et notamment en zone rurale, le but n’est pas de faire comme Grenoble et sa ville à 30km/h en 2016. "C'est davantage instauré pour des raisons de développement durable de qualité de l'air. La vitesse est toujours un facteur aggravant. Plus vous réduisez la vitesse moins vous risquez de tuer des piétons notamment. Mais la voiture est faite pour rouler. Les zones 30 existent déjà. Est ce qu'il faut les généraliser à l'ensemble d'une ville ? Sur le plan de la prévention routière, je m'interroge", dit Eric Schietse.

Enfin, un conseil départemental de la sécurité routière sera désormais organisé tous les six mois. C’est fait pour "réunir tous les acteurs et voir comment on peut avancer ensemble. Connaître les contraintes et les besoins des uns et des autres", conclut Eric Schietse qui aimerait à l’avenir avoir "plus de temps pour évoquer le volet prévention plutôt que la répression. Mais c'est complémentaire".

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com



Tags : ça jazz à lyon | prevention routiere | mortalité routière |

Commentaires 2

Déposé le 18/09/2015 à 09h29  
Par mais aussi Citer

On ne parle jamais de l'état des routes...énormes nid de poules, accotements en très mauvais état, affaissement etc...

Déposé le 18/09/2015 à 08h50  
Par circulez Citer

Et si les plus de 250000 gendarmes et policiers étaient davantage sur les routes pour contrôler le respect des règles, actuellement et exclusivement confié aux radars-pompe à fric ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.