Philippe Durand (Kallistem) : "On a déjà reçu plus de 200 mails de couples infertiles"

Philippe Durand (Kallistem) : "On a déjà reçu plus de 200 mails de couples infertiles"
Philippe Durand - LyonMag

Philippe Durand est l’invité de Ça Jazz à Lyon ce mercredi.

Le chercheur lyonnais, co-fondateur de la start-up Kallistem, est revenu sur la découverte de son équipe, à savoir la première spermatogénèse humaine in vitro du monde.

Il est revenu sur les personnes ciblées par cette découverte, l’espoir que cela suscite chez les personnes concernées. Philippe Durand a également évoqué le long processus qui s’annonce avant la phase de commercialisation, le coût des études cliniques et enfin le prix de ce remède contre l’infertilité masculine.

Ça Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ffffffff le 02/10/2015 à 11:27
lyonnais1 a écrit le 01/10/2015 à 20h54

Quelle honte votre commentaire !!!!!!!!!
Vous êtes particulièrement ignoble.
Vous méprisez ceux qui ont le RSA et/ou qui vont aux restos du coeur.
Vous dites que vous préférez "crever" que de toucher le RSA et d'aller aux restos du coeur.
Je vous plains sincèrement comme individu.
Sachez que des personnes en France vivent provisoirement du RSA et/ou doivent aller aux restos du coeur et ce n'est absolument pas une honte.
Il y a 10 ans je n'aurais jamais cru être dans cette situation mais j'y suis c'est comme cela, ce n'est pas honteux, c'est provisoire j'espère.
Par ailleurs personne n'est à l'abri, cela peut vous arriver un jour, faites attention.... ah mais oui en fait vous préférez "crever" bien entendu.
Oui personne n'est à l'abri : il suffit de pas grand chose et c'est la spirale en quelques mois et en quelques années, même si on essaie vraiment de s'en sortir... il suffit d'un licenciement, d'un deuil, d'une maladie etc....
Non seulement vous êtes méprisant mais évidemment vous n'avez même pas la présence d'esprit de devenir bénévole aux restos du coeur...

Mais ça m'arrive la dernière fois que j'ai mangé c'était il y'a 8 mois.

Signaler Répondre

avatar
lyonnais1 le 01/10/2015 à 20:54
fffffffffff a écrit le 01/10/2015 à 16h54

Plutot continuer à crever de faim que de demander le RSA et quémander aux resto du coeur, en tout cas je vois je ne suis pas le seul à avoir eu à choisir entre internet et manger, faut dire qu'il n'est plus possible de candidater à quoi que soit sans...

Quelle honte votre commentaire !!!!!!!!!
Vous êtes particulièrement ignoble.
Vous méprisez ceux qui ont le RSA et/ou qui vont aux restos du coeur.
Vous dites que vous préférez "crever" que de toucher le RSA et d'aller aux restos du coeur.
Je vous plains sincèrement comme individu.
Sachez que des personnes en France vivent provisoirement du RSA et/ou doivent aller aux restos du coeur et ce n'est absolument pas une honte.
Il y a 10 ans je n'aurais jamais cru être dans cette situation mais j'y suis c'est comme cela, ce n'est pas honteux, c'est provisoire j'espère.
Par ailleurs personne n'est à l'abri, cela peut vous arriver un jour, faites attention.... ah mais oui en fait vous préférez "crever" bien entendu.
Oui personne n'est à l'abri : il suffit de pas grand chose et c'est la spirale en quelques mois et en quelques années, même si on essaie vraiment de s'en sortir... il suffit d'un licenciement, d'un deuil, d'une maladie etc....
Non seulement vous êtes méprisant mais évidemment vous n'avez même pas la présence d'esprit de devenir bénévole aux restos du coeur...

Signaler Répondre

avatar
fffffffffff le 01/10/2015 à 16:54
lyonnais1 a écrit le 01/10/2015 à 14h37

Détrompez vous ! Je suis personnellement au chômage depuis 2007 et je survis avec 500 euros par mois depuis quelques années.
Je vais même aux restos du coeur chaque hiver.
Et pour tout vous dire moi même je n'ai pas eu d'enfants.
Mais je trouve que c'est inadmissible d'interdire à un être humain d'avoir un enfant, on n'est pas en dictature.
Tout être humain est libre de faire des enfants.

Plutot continuer à crever de faim que de demander le RSA et quémander aux resto du coeur, en tout cas je vois je ne suis pas le seul à avoir eu à choisir entre internet et manger, faut dire qu'il n'est plus possible de candidater à quoi que soit sans...

Signaler Répondre

avatar
lyonnais1 le 01/10/2015 à 14:37
fff a écrit le 01/10/2015 à 14h13

On voit les gens qui ne connaissent ni la famine, ni la disette...

Détrompez vous ! Je suis personnellement au chômage depuis 2007 et je survis avec 500 euros par mois depuis quelques années.
Je vais même aux restos du coeur chaque hiver.
Et pour tout vous dire moi même je n'ai pas eu d'enfants.
Mais je trouve que c'est inadmissible d'interdire à un être humain d'avoir un enfant, on n'est pas en dictature.
Tout être humain est libre de faire des enfants.

Signaler Répondre

avatar
fff le 01/10/2015 à 14:13
lyonnais1 a écrit le 30/09/2015 à 22h29

Sophie-Lyon je vous trouve ignoble dans vos commentaires.
Si vous avez un ou des enfants vous devriez alors comprendre qu'on souhaite en avoir.
Si vous n'en avez pas, vous êtes une aigrie.
Vous n'avez en aucun cas à interdire à un être humain d'avoir un ou des enfants, même si la terre est surpeuplée.

On voit les gens qui ne connaissent ni la famine, ni la disette...

Signaler Répondre

avatar
piano le 01/10/2015 à 02:02

Faire rembourser par la sécu des spermatogénèses humaines grâce au pouvoir d'une poignée d'investisseurs et autres "checheurs", désireux de venir en aide aux défenseur du droit à l'enfant? démocratie de marché oblige... Quelqu'un peut-il nous éclaircir sur les motivations profondes d'une telle initiative sans inonder son commentaire d'informations hors sujet, tel un produit merdique inonde le marché, tel une idée comme celle du "droit à l'enfant" inonde des vocabulaires de couples qui pourraient tout aussi bien adopter? Merci

Signaler Répondre

avatar
lyonnais1 le 30/09/2015 à 22:29
sophie-lyon a écrit le 30/09/2015 à 16h01

Avoir un enfant n'est pas un droit.

Sophie-Lyon je vous trouve ignoble dans vos commentaires.
Si vous avez un ou des enfants vous devriez alors comprendre qu'on souhaite en avoir.
Si vous n'en avez pas, vous êtes une aigrie.
Vous n'avez en aucun cas à interdire à un être humain d'avoir un ou des enfants, même si la terre est surpeuplée.

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 30/09/2015 à 18:32

Parler de droit à l'enfant, c'est le considérer comme un objet.
L'idée de droit à l'enfant s'est développée avec la médecine de la procréation.

Signaler Répondre

avatar
sophie-lyon le 30/09/2015 à 16:01
dam a écrit le 30/09/2015 à 15h31

nul vos commentaires. on parle de couple qui n'ont pas la chance d'avoir d'enfants.

Avoir un enfant n'est pas un droit.

Signaler Répondre

avatar
égoiste le 30/09/2015 à 15:53
dam a écrit le 30/09/2015 à 15h31

nul vos commentaires. on parle de couple qui n'ont pas la chance d'avoir d'enfants.

Nul ce commentaire, on parle d'animaux ne pouvant pas avoir d'enfants, car ceux-ci sont mort car leurs habitats a été détruit par les constructions qu'il a fallut construire pour pourvoir au surpeuplement !
Tous ces chats maigrichons qui meurt de faim dans la rue, vous pensez un peu à eux !
Tous ces hérissons qui se font écraser quand ils sortent du Parc du Rhone pour essayer de trouver un habitat avec moins de gosses qui leur courent après pour les prendre dans leurs bras, vous pensez un peu à eux !

Vous êtes égoïste !!!!

Signaler Répondre

avatar
dam le 30/09/2015 à 15:31

nul vos commentaires. on parle de couple qui n'ont pas la chance d'avoir d'enfants.

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 30/09/2015 à 12:33

En outre, la surpopulation humaine serait à l'origine du réchauffement climatique. Il convient plutôt de limiter les
naissances sinon catastrophe.

Signaler Répondre

avatar
Darwi le 30/09/2015 à 11:10
sophie-lyon a écrit le 30/09/2015 à 10h52

La terre est surpeuplée.

En effet. Il est tout de même étrange de devoir passer un permis pour pouvoir conduire une voiture alors que n'importe qui peu avoir un enfant...

Signaler Répondre

avatar
sophie-lyon le 30/09/2015 à 10:52

La terre est surpeuplée.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.